Coralie Mantion accompagnée de François Vasquez, Radia Tikouk (Génération Ecologie) et Manu Reynaud
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Ce samedi matin, fort d’une nouvelle tête de liste, les militants d’EELV ont décidé de reprendre leur campagne électorale pour, ils l’espèrent, emporter la Mairie, en mars prochain.

VOIR AUSSI : Montpellier : EELV a une nouvelle tête de liste pour les municipales, Coralie Mantion

Alors que Montpellier est en queue de peloton du « Baromètre Parlons vélo des villes cyclables 2019 », à la neuvième place sur 11 dans la catégorie des villes de plus de 200 000 habitants, et qu’elle est la seule ville dont la note a baissé, les militants du groupe local d’EELV ont décidé de réaffirmer, place Salengro, qu’ils feront du vélo « une priorité absolue ».

VOIR AUSSI : « Baromètre Parlons vélo des villes cyclables 2019 » : Montpellier en queue de peloton

Les militants EELV entendent faire de Montpellier, « un paradis du vélo », avec un grand plan vélo estimé à 100M€ sur 6 ans

Ils se sont donné six ans, pour faire « que n’y pas été fait depuis des décennies : faire du vélo une priorité absolue ». Conscients des limites budgétaires du Conseil municipal, les écologistes veulent mobiliser « 100 % du budget mobilité de la Métropole en faveur de solutions écologiques. Nous ne financerons plus de projets d’infrastructures autoroutières ».

En pratique, le groupe local d’EELV souhaite réaffecter « les budgets initialement prévus pour contribuer au financement du Contournement Ouest porté par l’État (part Métropole environ 70 M€) et au Contournement Est porté par le Département (part Métropole environ 30 M€) pour permettre la mise en œuvre d’une véritable politique cyclable. »

Un plan d’actions « vélo » pour Montpellier

Pour donner ses lettres de noblesse à la pratique du vélo à Montpellier, les écologistes entendent, tout à la fois, mettre en place un nouveau de plan de circulation, réduire la place de la voiture, réaliser un réseau de 300 km de pistes cyclables sécurisées et continues à l’échelle de la Métropole, créer 1.000 places de stationnement sécurisées dans les parkings du centre-ville, implanter 5.000 arceaux à vélos dans tous les quartiers et obliger les promoteurs à réaliser des locaux vélos adaptés dans les constructions neuves.

Les écologistes et à leur tête, Coralie Mantion, souhaitent aussi mettre en place un dispositif d’aide à l’achat de 1 000 vélos à assistance électrique (VAE), avec une aide à hauteur de 500 € par vélo, généraliser, dès le 1er janvier 2021, le 30 km/h en ville, mettre toutes les rues à double sens pour les cyclistes et déployer des cédez-le-passage cyclistes dans toute la Ville.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Le festival Scène d’Expression Végétale Ephémère s’ouvre (en avance) sur « L’arbre : le lien du sol au ciel »

Une conférence pour amorcer en douceur, la 4e édition du festival Scène d’Expression Végétale Ephémère |S|E|V|E| qui se déroulera du 15 au 17 octobre prochain autour de la thématique de...

Jean-Marc Oluski, Président du Medef Montpellier, Matthieu Ourliac, Président du Medef Béziers, André Deljarry Président de la CCI Hérault et Grégory Blanvillain, Président de la CPME Hérault (©JPV)

CCI Hérault : André Deljarry candidat à sa succession pour « lancer ici et maintenant un cycle de développement économique pérenne »

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) sont des établissements publics de l’État gérés par des chefs d’entreprise élus. En cette fin d’année 2021, et pour cinq ans, les dirigeants...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES