Le candidat aux prochaines élections municipales de mars 2020 espère bien porter dans cette campagne, « la voix de l’économie, pivot central des préoccupations de l’institut ManiaNîmes. »

VOIR AUSSI : [VIDEO] Nîmes : Olivier Jalaguier s’explique sur son rejet de l’étiquette LaREM

Après avoir rejeté l’étiquette La République En Marche, Olivier Jalaguier présente à présent son projet, sous l’étiquette ManiaNîmes.

Dans ce cadre, il s’agit à présent pour le candidat de repenser la politique de mobilité, dans la capitale gardoise, car elle a « un rôle majeur dans la mise en place des politiques sociales et de la politique économique de la ville. »

Pour le fondateur de l’agence de communication Terraluna, l’équation est tout de même complexe à Nîmes, alors qu’il « serait en effet inconscient, compte tenu de l’étalement de notre territoire, de promouvoir « le zéro voiture » à Nîmes. Et [que] chacun comprendra dans le même temps que « le tout automobile » n’est plus une solution d’accès au centre de Nîmes. »

Pour résoudre le problème, l’institut ManiaNîmes développe une proposition globale sur la mobilité de l’agglomération, déclinée, aujourd’hui, en 10 points :

  • 1 -TRAM’BUS :
    • Extension de la ligne T2 (Caveirac & Marguerittes).
    • Création d’une extension alternative T1 pour alimentation du Campus Hoche Université.
    • Création d’une ligne T3 / bus à Hydrogène. (Redessan, Manduel, Rodilhan, Grézan, Route de Beaucaire, Talabot, Feuchères, Camargue, Jean Jaurès, rue de Sauve, route de Sauve, Castanet, Vacquerolles, Védelin.)
    • Création d’une station de production et distribution d’hydrogène.
  • 2 – Création de 8 parkings relais sur le territoire (Redessan, Manduel, Rodilhan, Castanet, Vacquerolles, Védelin, Caveirac, Marguerittes.)
    .
  • 3 – Intégration d’un dispositif d’aide à la mobilité globale dans l’acte de  construire.
    .
  • 4 – Promotion du vélo : aménagements de parkings dédiés et extension des voies cyclables.
    .
  • 5 – Création d’une plateforme de covoiturage.
    .
  • 6 – Services en ligne d’aide à la mobilité pour faciliter nos déplacements.
    .
  • 7 – Voierie :
    • Plan Marshall pour réfection totale de la voirie (trottoirs et chaussées) en 6 ans.
    • Développement de voies circulation en zone urbaine, sens unique une seule voie  limitée à 30 km/h.
  • 8 – Créations de places de stationnement :
    • Réhabilitation place Révolution avec création d’un parking souterrains
    • Réhabilitation place Jean Perrin avec création d’un parking souterrains (extension St Baudile)
    • Privilégier la qualité de service, la sécurité et l’augmentation des cadencements  de lignes à la gratuité.
  • 9- Une politique d’Urbanisme qui favorise la densification du bâti existant et limite l’étalement horizontal.
    .
  • 10- Mise en régie du parking aérien et des parkings sous-terrain de la ville via la création d’une SPL spécifique transport & stationnement qui gérera les transports en commun, le co-voiturage et les offres de véhicules en libre service (vélos, trottinettes…)