Montpellier-web-commercants
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Installé dans la salle d’honneur de l’Hôtel de Ville depuis plus d’un siècle, le meuble des consuls, daté de 1654, bénéficie d’une cure de jouvence.

Cette semaine, Philippe Hazael-Massieux, conservateur-restaurateur depuis plus de 30 ans, diplômé de l’école Boulle à Paris et habilité par les Musées de France, travaille à redonner son faste à ce patrimoine mobilier, daté de 1654, et sur lequel sont sculptés les noms des 7 consuls de Frontignan qui l’offrirent à la Ville. Dépoussiérage, traitement insecticide, consolidation des zones fragilisées avec résine et mastic, notamment les pieds, et importante reprise des finitions vont demander une quarantaine d’heures de travail.

« La structure est en bon état et il n’y a pas trace d’activité d’insectes xylophages. Cependant, le meuble a été attaqué et montre de nombreuses sorties de galeries. Il convient donc de le traiter. Par ailleurs, le côté droit du meuble a subi un dégât des eaux qui a blanchi le vernis. On appelle ça un chanci. Il faut donc tout nettoyer et revernir à la gomme-laque. J’ai aussi restauré les pieds afin de les consolider et de refaire les arrêtes. Au final, après tout le travail de finition, même les tâches d’encre qui ont été faites au bas du meuble devraient pratiquement disparaître » explique le restaurateur.

Après cette intervention, le meuble, qui fut d’abord installé dans la maison de Ville avant d’intégrer la salle d’honneur de l’Hôtel de Ville construit en 1895,  retrouvera son cachet d’antan et sera « stabilisé » pour de nombreuses années, selon les termes du spécialiste.

Coût de l’opération : 3 900 €

Ville de Frontignan la Peyrade

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Lattes, Schneider Electric piquet de grève

[VIDEO] Lattes, Schneider Electric : les salariés tiennent un piquet de grève devant les portes de l’usine

Hérault. Le site Schneider à Lattes est à l’arrêt depuis jeudi 14 janvier au matin, à l’appel de l’intersyndicale. La CGT dénonce « la casse industrielle et les suppressions d’emplois à...

Coralie Dubost ©lemouvement

Hérault : Coralie Dubost confie être « très étonnée et inquiète » des propos de Kléber Mesquida

« Battements de cils » et « regard enamouré » des expressions qui ne passent pas pour Coralie Dubost, députée LaREM de L’Hérault. Les mots de Kléber Mesquida énoncés mercredi 13 janvier méritaient-ils une...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS