Mettre en avant les centaines de manifestants blessés, c’est le thème de l'acte 12 des Gilets Jaunes de ce samedi. Depuis le début de la contestation, certains ont été gravement mutilés. Une marche à Montpellier, comme partout en France avait pour but de réclamer la fin des violences policières.

Entre le lancement du Grand Débat qui peine à apaiser la contestation, et l’usage conservé des LBD 40 qui attise les tensions : l’idée était de faire des "marches blanches" dans le calme en hommage aux blessés et aux mutilés victimes des violences policières.



Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire et à regarder lemouvement.info. Nous ne sommes rattachés à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !


Je me connecte :