Selon les organisateurs, il y avait en ce 15 mars, dans l’Hérault, 500 manifestants à Béziers et 3.000 à Montpellier. Selon l’Union départementale CGT de l’Hérault, « Ce 15 mars, un pallier de mobilisation a été franchi. C’est une étape réussie, continuons ! Pour la CGT, les jours qui viennent vont être consacrés à convaincre pour gagner la grève dans les administrations et les services et entreprises ainsi qu’une participation massive à la manifestation départementale qui partira du Peyrou à 11h00. La journée d’aujourd’hui plus qu’une prise de conscience est une prise de confiance. Alors construisons partout un 22 mars puissant pour sortir des politiques de rigueur et d’austérité. »

LIRE AUSSI : Montpellier, manifestation intersyndicale du 8 mars 2018

En parallèle, plus de 1000 étudiants de l’Université Paul Valéry (selon les organisateurs) ont voté à l’issue d’une assemblée générale de 3h, pour « l’occupation active de la faculté », jusqu’au 26 mars. À 590 votes pour, et 340 votes contre. L’assemblée générale du personnel, le matin, a aussi appelé à se joindre à la grève du 22 mars.

LIRE AUSSI : La mobilisation étudiante continue à l’université Paul Valéry

L’Union départementale CGT appel à « faire converger les luttes le 22 mars », une question demeure, sera-t-elle entendu ?