Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’histoire des élections municipales de 2020 à Montpellier semble encore riche en rebondissements. Primaire des écologistes, liste des votants, enregistrements. Toute une série de « micro-événements » qui risquent finalement de permettre de comprendre toute « la folie » d’une campagne.

Clothilde Ollier, serait-elle la candidate qui a fait trembler l’Establishment politique local ? Possible ! Une primaire, inédite pour EELV la propulse tête de liste, le 12 octobre 2019. Clothilde Ollier l’emporte face à Jean-Louis Roumégas. Mais dès novembre, celui-ci rejette le résultat, dénonçant un entrisme des militants PS, sans pour autant voir celui des insoumis « exclus » par LFI que Clothilde Ollier ira chercher plus tard.

Début janvier 2020, Clothilde Ollier voit l’écologie en grand, mi-janvier, elle la verra en commun. La candidate écologiste, va réussir à rallier à elle, une partie de la Gauche. Certains la voient alors, déjà maire de Montpellier. Pourtant, cette union sacrée, annoncée gagnante, sera de courte durée. Le 18 janvier, elle est écartée par le bureau exécutif de la formation écologiste. Terminé : plus d’étiquette EELV.

« J’ai été dévastée, quand j’ai compris ce qui se passait… »

« J’ai été dévastée quand j’ai compris ce qui se passait, et c’était d’une violence incroyable » avoue Clothilde Ollier dans un entretien sans filtre en ce début mars 2021, pour expliquer : le comment et le pourquoi, de l’enregistrement de son directeur de campagne Jean-Yves Dormagen. Tenter de comprendre aussi : un sondage et un téléphone volés; la surprenante conversation entre M. Boumaaz et M.Téoule; « Le but c’était : comment est-ce qu’on fait, comment tout ce petit monde s’organise pour abattre une candidature qui n’a pas voulu obéir au système, » confie Clothilde Ollier.

[VIDEO] Entretien avec Clothilde Ollier, infirmière et conseillère municipale d’opposition à Montpellier :

VOIR AUSSI : Montpellier : comprendre une folle campagne

VOIR AUSSI : [EDITO] Benjamin Téoule : « pour le tuer définitivement… on fait fuiter »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Gabriel Attal en visite dans l’Hérault pour défendre la politique du gouvernement

L’Hérault est sévèrement touché par la reprise épidémique (quatrième de France), avec un taux d’incidence de 525 cas pour 100 000 habitants. Alors que la France vient de franchir le...

Cinéma en plein-air : Un mois d’août à Saint-Quentin-la-Poterie

Cet été, les Toiles du Sud et l’Office Culturel proposent quatre projections de films à découvrir en plein air. Le rendez-vous est fixé au Parc Chabrier, près de la place...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES