Hérault - viré arbitrairement de la régie des eaux, René Revol compte bien rester vigilant quant à la gestion de celle-ci et surveiller les différentes convoitises concernant l'assainissement du territoire.

En amont : quel est le parcours de René Revol, maire de Grabels, conseiller métropolitain et député suppléant de l’Hérault (La France insoumise) ?

Sur l’échiquier politique national, il milite contre le Traité constitutionnel européen en 2005, puis participe avec Jean-Luc Mélenchon, après un passage au PS, au lancement du Parti de Gauche en novembre 2008, puis du mouvement La France insoumise en février 2016.

Sur le plan local, il commence sa « carrière » politique sur le tard, bien qu’il ait été toujours engagé, en étant d’abord élu en 2001 conseiller municipal d’opposition à Grabels, puis maire en 2008 (57% des voix) et en 2014 (56% au second tour).



Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire et à regarder lemouvement.info. Nous ne sommes rattachés à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !


Je me connecte :