1917-2017 : Craonne et les « fusillés pour l’exemple »

La volonté du haut commandement français lors de la Première Guerre mondiale de rendre une justice « pour l'exemple » fait encore aujourd'hui débat.

Pourtant des éléments concrets démontrent une incontestable volonté de marquer les esprits. En atteste le cérémonial macabre des exécutions devant le front des troupes, ainsi que la publicité donnée aux condamnations et aux exécutions au sein de l'armée. Tout comme le motif de désignation des accusés, qui relevait bien souvent du plus pur arbitraire dans le but avoué de réprimer les mouvements collectifs de désobéissance.


Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire lemouvement.info. Nous ne sommes rattaché à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !