Tram, Ligne 5 Julie Frêche et Michaël Delafosse juin 2021 ©CDS
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

« On a été élus pour mettre la ville en chantier, la rendre plus apaisée, développer vraiment les voies cyclables et mettre en route la ligne 5 du tram qui aurait dû exister depuis 2017, 2018. C’est pour ça qu’on est ici aujourd’hui et le lieu n’a pas été choisi au hasard. » C’est par ces mots que Michaël Delafosse, Président de Montpellier Méditerranée Métropole a conclu le point presse qu’il a tenu à la Brasserie du M by MHR accolée au GGL Stadium, à quelques hectomètres de la future ligne de tramway.

Cette ligne, annoncée depuis x années, est très attendue par tous les habitants du nord et de l’ouest de la métropole. C’est peu de le dire. « Aujourd’hui, on rentre dans le concret. En 2025, la ligne 5, ça roule » a expliqué dans son propos, Laurent Nison, « Monsieur Travaux » à la ville de Montpellier.

« On va changer beaucoup de choses pour les transports dans notre ville. On a été élus pour ça donc on est au travail. Et clairement, la ligne 5 du tramway constitue l’investissement principal de notre politique en termes de mobilité, » annonce Michaël Delafosse, reprenant à l’envie un slogan qu’il fait sien : « Le tramway change la ville, donc change la vie. »

440 millions d’euros

Dans les faits, la nouvelle ligne de tram a un coût annoncé à 440 millions d’euros. « J’ai eu l’accord ces derniers jours de Carole Delga elle-même, comme quoi la Région participera au financement de notre tramway » s’est félicité l’édile de Montpellier, au lendemain d’une longue visite justement de la Présidente de Région. Mais, la construction d’une ligne de tram permet également de chambouler tout un pan d’une ville, ce que n’ont pas caché Michaël Delafosse et Julie Frêche. Le premier a assuré que « certaines voiries seront totalement requalifiées » et que « pas moins de 1200 arbres vont être plantés sur toute la route de Mende dans les prochains mois, » en même temps que les travaux du tramway avanceront.

« On préserve le parc Montcalm. On fait circuler la future ligne de tram au coeur du quartier populaire du Val de Croze. On va ouvrir deux parkings relais de 450 places chacun, sachant que les deux sont extensibles si besoin. On envisage la création de nouveaux commerces sur le secteur de Gennevaux. On va clairement métamorphoser le secteur du boulevard Clemenceau. Bref, comme le Président vient de le dire, on ne fait pas que créer une ligne de tramway. On va changer la vie des habitants. Et pour que chacun de nos habitants puisse suivre l’avancée des travaux, les retards, poser des questions, soulever des problèmes éventuels, la Métropole lance ce jour même un site entièrement dédié à cette ligne de tramway ; site prévu pour être épuré, évolutif et accessible aux personnes malvoyantes » a égrainé, pragmatique, Julie Frêche, Vice-présidente à Montpellier Métropole en charge des transports, sous le sourire complice de Michaël Delafosse.

Botanique et Sciences à l’honneur du nouveau tram

Ville reconnue pour ses nombreux musées et sa vie culturelle riche, Montpellier l’est aussi pour « le design des 4 lignes de tramways existantes, » comme l’a rappelé Michaël Delafosse. Le Président de la Métropole n’a pas boudé son plaisir en dévoilant que « le thème retenu pour l’habillage du futur tramway qui circulera en 2025 est celui des sciences et de la botanique. » Pourquoi un tel thème ? « Montpellier est une ville d’Art, une ville de sciences, une ville qui a la plus ancienne faculté de Médecine en centre-ville. Les sciences sont omniprésentes partout dans la ville entre les facultés, les laboratoires de recherche, les sites de santé, etc. » a argumenté Michaël Delafosse pour expliquer un choix qui est on ne peut plus cohérent, avec la vie de la capitale héraultaise. Tous les artistes et street-artists seront donc appelés dans les prochaines semaines, et les prochains mois, à proposer leurs projets pour cette nouvelle ligne de transport, dans la métropole de Montpellier.

La Police métropolitaine des Transports, c’est finalement pour 2023

Attaché à ce fameux Continuum de Sécurité, Michaël Delafosse a dévoilé quelques éléments de cette nouvelle « Police des transports » comme il l’avait lui-même récemment évoqué via Twitter, notamment. Elle n’est pas prévue pour tout de suite. Rappelant qu’une de ses premières décisions en tant que Maire au début de l’été 2020 avait été de placer des agents, et un camion mobile de Police municipale sur la place de la Comédie, Michaël Delafosse poursuit ainsi un redéploiement méticuleux de « ceux qui sont là au quotidien pour assurer notre sécurité, » comme il l’a lui-même expliqué cet après-midi.

« On ne pourra pas les avoir tout de suite, car on ne peut pas faire n’importe quoi avec la sécurité. Et même si j’entends ici ou là dans la campagne des Régionales en cours, que certains veulent mettre des polices privées aux abords des lycées, alors que c’est impossible comme l’a rappelé hier la Présidente de Région, Carole Delga.  Moi, je veux des gens attentifs, formés et aguerris sur le terrain, pour assurer la sécurité des habitants que ce soit dans, ou en dehors des transports » a expliqué Michaël Delafosse.

Concrètement, 42 agents seront recrutés, puis formés dans les prochains mois pour constituer cette nouvelle Police métropolitaine des Transports (PMT). « C’est un peu plus que ce que j’avais annoncé durant ma campagne, et cette nouvelle police sera en fonctionnement normal dans le courant de l’année 2023, » a poursuivi Michaël Delafosse.

Rendez-vous est donc pris pour le « second semestre 2025 » pour pouvoir utiliser cette nouvelle ligne de tramway.

[VIDEO] Interview avec Laurent Nison, adjoint au Maire de Montpellier, délégué aux grands travaux, embellissement de la ville et du cadre de vie et coordination des travaux, conseiller de Montpellier Méditerranée Métropole, et Président de TaM :

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Frontignan : 24e Festival International du Roman Noir, à découvrir du 10 au 12 septembre

Au programme du célèbre rendez-vous frontignanais, des villes et des champs… et toutes les géographies du roman noir Trente auteurs sont au rendez-vous de cette célébration littéraire de Frontignan et...

Hérault, Départementales 2021 : François Moreaux, Gwenaëlle Guerlavais, Bruno Chichignoud, Florence Volaire (©JPV)

[VIDEO] Canton de Saint-Gély-du-Fesc, le meeting : « Si on réussit, ça va secouer le cocotier ! » Bruno Chichignoud, candidat EELV

Ils avaient la volonté de débattre, et d’échanger avec les « fameux » candidats Lopez-Cristol, dits candidats LR-PS. Mais aucun d’eux selon les organisateurs n’a répondu favorablement, et le débat public s’est...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.