Carole Delga en déplacement à Montpellier (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Après avoir « longuement visité une petite entreprise près de Millau » dans la matinée, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, en campagne pour sa réélection à la fin du mois de juin, a passé l’après-midi à Montpellier, sur un thème sensible, celui de la sécurité du quotidien ; sujet cher au Maire de la ville de Montpellier, Michaël Delafosse.

À moins d’un mois du verdict des urnes, la candidate était en campagne et en visite de terrain. « Je suis là pour voir et pour mieux comprendre sur le terrain les choix en termes de sécurité du quotidien mis en place par Michaël (Delafosse, ndlr) notamment ces mini-camions mobiles qu’il a mis en place dès son élection, il y a un an », explique Carole Delga à peine arrivée sur la place du Plan Cabanes, dans le quartier populaire de Figuerolles à Montpellier.

Après un long échange avec la principale du lycée privé « La Merci » installé de longue date dans ce secteur de la cité héraultaise, Carole Delga a pu échanger quelques minutes avec des commerçants et riverains du quartier qui, eux, sans être vraiment spontanés, étaient surtout venus dire pour dire tout le bien qu’ils pensent de Michaël Delafosse, devant un édile flatté par de tels propos positifs, accompagnés sur l’instant par François Vilette et Sébastien Côte, respectivement Directeur de cabinet adjoint et adjoint à la ville en charge de la sécurité

La Présidente de la Région et le Maire de Montpellier ont ensuite pu profiter d’une déambulation piétonne dans le quartier avant de se rendre à pied au café « Le Dôme », « lieu incontournable de la vie populaire montpelliéraine« , comme l’a reconnu de lui-même Michaël Delafosse pour un point presse plus formel et plus offensif, toujours sur le thème de la Sécurité.  La candidate de Région en a profité pour détailler ses annonces et asséner quelques coups bien sentis à ses adversaires politiques. Après la promenade en plein air, la campagne électorale a vite repris ses droits.

« Sur la sécurité, le RN c’est de la fumisterie ! »

À peine assise, la candidate semble être en mission et ne perd pas de temps pour prendre la parole. « La Police Régionale n’existe pas, n’existera pas. J’entends ce genre de promesses fleurir ici ou là. Mais c’est du grand n’importe quoi », s’agace la candidate sans nommer, pour le moment, l’adversaire visé dans son propos. « En France, seuls l’État via le gouvernement et les maires, comme Michaël (Delafosse, NDLR) sont les seuls autorisés à agir en termes de sécurité donc bon, la police régionale qu’on entend ici ou là n’aura aucun pouvoir, si elle venait un jour à éventuellement être créée quelque part », complète la candidate en concluant son propos via une de ces formules cinglantes qu’elle affectionne : « Ceux qui proposent ce genre de choses ne font clairement que de la duperie, rien d’autre« .

Soucieuse de mettre en avant les choix faits par Michaël Delafosse en termes de « sécurité du quotidien« , Carole Delga a reconnu en toute franchise que « les dispositifs mis en place ici sont efficaces et les commerçants que l’on a rencontrés aujourd’hui semblent rassurés depuis ces derniers mois« 

L’édile a ensuite pris le relais. « Ce qui m’est le plus insupportable, c’est le discours que l’on a trop longtemps entendu du ‘Ce n’est pas moi qui suis responsable, c’est l’État », attaque d’emblée le Maire de Montpellier en taclant, sans le citer, son prédécesseur. Déterminé à réussir pour « améliorer la sécurité des Montpelliérains« , il rappelle que la mise en place d’un camion mobile sur la place de la Comédie a été « une des premières décisions prises dès le début de mon mandat, en juillet dernier« .

« J’ai pu montrer à Carole Delga les fonctions et l’intérêt d’un camion de police municipale mobile dans un des quartiers de la ville. J’en avais inscrit 7 pour la ville de Montpellier et je me félicite de savoir que si Carole est réélue à la fin du mois, ce dont je ne doute pas, la Région Occitanie abondera à hauteur de 30% sur chaque camion acheté ». Quand on sait qu’un camion mobile coûte entre 130 000 et 140 000 euros, une telle aide de la Région est providentielle. Brièvement, Carole Delga reprend la parole pour préciser que la Région « abondera ainsi à hauteur de 30% dès lors qu’une municipalité souhaitera ainsi faire l’acquisition d’un camion mobile pour sa police municipale. On aide ainsi au mieux pour la sécurité de nos concitoyens. »

« Je peux le dire aujourd’hui : nous ouvrirons dans le courant de l’année 2023 un vrai commissariat mixte à la police municipale et la police nationale au coeur du quartier de la Mosson, pour répondre à la demande des habitants et pour les aider à mieux vivre là-bas, chaque jour », a annoncé Michaël Delafosse, sous le regard approbateur de la Présidente de Région.

S’est ensuivie une séance de questions-réponses où Carole Delga a pu lâcher ses coups notamment contre Jean-Paul Garraud, candidat du Rassemblement national dans cette campagne pour les Régionales en Occitanie. « Quand j’entends certaines propositions évoquant la possibilité de mettre de la sécurité privée à proximité des lycées du territoire régional, je crois, je me dis que ce n’est vraiment pas sérieux. Moi je me suis lancée en politique pour être aux côtés des gens, les aider et leur proposer des choses concrètes. Mais ce que j’entends ici ou là, c’est vraiment de la fumisterie ».

Faisant référence à l’intrusion aussi brève que violente de militants d’extrême droite au sein du siège de la Région Occitanie à Toulouse en mars dernier, Carole Delga, visiblement encore marquée par l’évènement, a confirmé que dans un avenir proche, le site toulousain de la région sera « encore plus sécurisé afin d’éviter que ce genre d’évènement ne se reproduise un jour ». La candidate n’a pas manqué l’occasion de rappeler aux journalistes présents aujourd’hui que « les élus d’extrême droite au sein du Conseil Régional collaborent avec un groupuscule ultra violent d’extrême droite puisque d’une part, c’est avec la complicité d’un de ces élus que l’intrusion a pu avoir lieu et qu’en plus, d’autres élus ont fait visiter à ce même groupuscule, le site de la Région à Toulouse. Donc, je le redis encore aujourd’hui. L’extrême droite, c’est de la fumisterie et cela mène à une dérive de notre société qui est particulièrement inquiétante« . Fermez le ban.

Interview de Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie et candidate à sa  réélection.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Départementales 2021 : Boisson et Gougeon, « nous voulons gagner pour le bien du canton de Lunel »

[VIDEO] Arrivé en première position avec 35,91%, le duo, Jérôme Boisson et Paulette Gougeon, est confiant pour dimanche, « nous portons un projet pour le territoire, c’est ce qui a convaincu...

Sunsète festival, Emmanuelle Caquille, François Commeinhes, Laurent Mesguich (©JPV)

[VIDEO] 5e édition du Sunsète Festival : films et séries « en plein air et sous les étoiles, face à la mer »

Sète, nouvelle ligne éditoriale pour le Sunsète Festival qui s’adresse à tous les écrans, avec le plaisir de voir les choses en grand. Projection sur la plage ou en salle,...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.