Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Occitanie, Castelnau-le-Lez. Mardi 1er juin 2021, le Maire Frédéric Lafforgue, absent, n’a pas eu le plaisir de recevoir le premier morceau d’Anathémis l’un des six arbres remarquables du département qui affronte aujourd’hui des camions et des engins de chantiers surdimensionnés, dans la rue de Salaison, à en perdre ses branches.

Il devait être protégé, il est malmené. Devant l’Hotel de ville de la petite ville de Castelnau-le-Lez, gît une des branches du chêne vert Anathémis.  Elle n’a pas encore la puissance du caillou de David lancé avec une fronde, dans le front de Goliath, mais elle est tout un symbole, pour porter le discours de Christophe Menichetti « il est temps que la raison l’emporte, que les responsabilités soient prises, pour préserver ce trésor collectif, et l’avenir de nos enfants. »

VOIR AUSSI : Métropole de Montpellier : Anathémis le chêne, les glands, et M. Grand

« On vient lui amener sa branche, sa politique, elle est là ! Et on va la lui amener en mairie. » Christophe Menichetti

C’est l’histoire d’un promoteur, d’un chêne, du handicap, de la décision politique, et de la barbarie de l’urbanisation à la parcelle. Les gesticulations des uns et des autres, experts comme responsables politiques, n’étaient-elles faites que pour fabriquer de l’apaisement ? La réalité, c’est le temps qui presse, les dates de livraisons et la rentabilité. Face au rythme des Hommes, l’arbre bicentenaire risque bien de tomber.

« On vient lui amener sa branche, sa politique, elle est là ! Et on va la lui amener en mairie. » Un premier morceau du chêne vert Anathémis a été déposé devant la mairie, puis devant le bureau du maire. Christophe Menichetti demande des mesures pour stopper sa destruction et souhaite que Frédéric Lafforgue prenne un arrêté d’interdiction des engins de plus de 3,5 tonnes sur cette voie.

Respectueux des institutions, Christophe Menichetti n’a pas laissé cette branche dans les locaux de la mairie, afin de ne pas assimiler celle-ci à une déchetterie. Le Maire absent, n’aura pas pu échanger sur les solutions à prendre, avec ce représentant de l’association « Le chêne et handicap de Salaison ».

Quant à la nécessaire prise de conscience sur les difficultés à venir pour M. Bedos en situation de handicap qui habite rue de Salaison, la métropole de Montpellier étudierait d’autres solutions, pour respecter son équilibre de vie comme celui du quartier, et lui éviter de voir naître un nouveau flux de circulation, difficile à mettre en phase avec les normes d’accessibilité des personnes handicapées.

[VIDEO] Christophe Menichetti de l’association « Le chêne et handicap de Salaison » demande des mesures pour stopper la destruction du chêne Anathémis :

Les branches arrachées d’un chêne alertent-elles sur l’inconséquence des politiques ?

2014, la précipitation ? ALUR, c’est le nom de la loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové, afin de favoriser l’accès de tous à un logement digne et abordable. Cette loi va changer certaines règles du jeu pour les promoteurs. Notamment, la part de logements sociaux qui doit être de 30 % pour toutes les opérations de plus de 800 m². Et les promoteurs immobiliers devront vendre ces logements à des bailleurs sociaux.

Le 23 décembre 2014, le Conseil municipal de Castelnau-le-Lez procédait à une modification du PLU pour se mettre en conformité avec le PLH et la loi ALUR. Quatre jours plus tôt, le 19 décembre 2014, le sénateur-maire Jean-Pierre Grand avait accordé un permis de construire à la société civile immobilière de construction SCI Salaison Castelnau le lez, pour 32 logements en R+1 répartis sur 4 bâtiments, avec une surface de plancher de 1708 m², sur la parcelle AW0215p. Questions : est-ce que tout ce petit monde souhaitait ne pas voir de logements sociaux dans le quartier ? Y aurait-il eu pour cette raison afin d’éviter les contraintes de la loi, une précipitation dans la signature de ce permis de construire, sans études sérieuses sur les accès au futur lotissement ?

Mai 2021. Les branches arrachées d’un chêne alertent-elles sur l’inconséquence des politiques ?

VOIR AUSSI : [VIDEO] Castelnau-le-Lez : un permis de construire peut-il devenir un permis de détruire ?

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Conseil Municipal du 14 juin, Plan Pauvreté, Territoire Zéro Chômeur et Airbnb…

Ce lundi 14 juin 2021, 66 affaires étaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Montpellier, réuni en « présentiel ». Que faut-il en retenir ? Au sommaire des...

[VIDÉO] Régionales 2021 : L’Occitanie Populaire à Lunel, « on n’abandonne aucun territoire, aucune ville »

[VIDÉO] Ce dimanche matin, Nathalie Oziol, tête de liste Occitanie Populaire dans l’Hérault, Bruno Gagne colistier lunellois et Charles Menard co-porte-parole régional et tête de liste dans le Gard, organisaient...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES