Les travaux de construction de la future STEP « Thau Maritima » nécessitent le raccordement de la nouvelle usine sur l’émissaire existant de rejet en mer des eaux usées traitées.

Pendant 4 jours « maximum », les eaux traitées de la STEP vont être rejetées dans le canal de La Peyrade.

Afin de préserver le milieu naturel et de limiter l’impact bactériologique sur les eaux du canal et de l’étang et tout risque sur les zones conchylicoles et de pêche pendant la durée des travaux, un dispositif de désinfection des eaux traitées a été mis en place et devrait permettre de respecter les flux microbiologiques admissibles (FMA) durant la période. Affaire à suivre…

La profession conchylicole (élevage des coquillages comestibles) a été informée de ces travaux le 12 février 2021 et a pris ses dispositions.

VOIR AUSSI : Pays de Lunel : Cellule de crise, lutte contre la Covid-19 et « piqûre de rappel »

En collaboration avec le Syndicat Mixte du Bassin de Thau (SMBT), six points de surveillance du milieu naturel ont été définis afin de quantifier les teneurs bactériologiques.

Deux prélèvements par jour sont prévus durant la période de travaux et deux prélèvements à la fin des travaux et l’arrêt du rejet au canal de La Peyrade. Les points de prélèvement sont les suivants :

  • Sortie STEP existant.
  • Sortie de rejet après désinfection au niveau du canal de La Peyrade.
  • 2 points secteur Sud étang, à l’extrémité du canal de La Peyrade  et à l’extrémité du canal Royal.
  • 2 points secteur Nord étang, l’un au niveau du canal des Moulins, l’autre au niveau du canal Rhône à Sète.S

Partager l'article :