Les étudiants manifestent à Montpellier, le 4 février 2021 (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Afin de lutter contre la précarité et pour une meilleure condition d’études,  une manifestation étudiante est organisée le 16 mars prochain. Le rendez-vous est donné sur la place de la Comédie à 14h30.

Le 23 février 2021, sur les murs de Paul Valéry, divers témoignages d’étudiants en détresse avaient été affichés par le SCUM (Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier). Encore et toujours, une partie des étudiants sont dépassés par la situation actuelle et se battent pour des conditions d’études adaptées.

Les jeunes sont plus que jamais, surmenés et stressés, alors que la précarité grandit. Selon les témoignages récoltés, les conditions sanitaires entraînent une multiplication par deux de la charge de travail. Suivre des cours en distanciel s’avère complexe, alors que de nombreux étudiants ont rendu leur appartement et que les conditions d’examen sont encore, quelque peu, inconnues.

« Après plusieurs suicides partout en France, dont deux à Montpellier, il y a urgence que le gouvernement, les universités et nos enseignants prennent conscience de la situation ! »

C’est la raison pour laquelle le SCUM appelle à la mobilisation. Les syndicalistes convient tous les étudiants en détresse à les rejoindre dans le mouvement, derrière la banderole « On a faim ! »

En pratique, le syndicat demande à ce que les étudiants aient la liberté de choisir leur modalité de cours (distanciel ou présentiel). « Aucun cours en présentiel ne doit être imposé aux étudiants. Beaucoup ne peuvent pas revenir, d’autres préfèrent le distanciel, mais surtout, personne ne doit être contraint de mettre sa santé en danger afin de suivre des cours. » 

Une mobilisation contre la précarité, mais aussi contre l’isolement : « l’Urgence est là ! La charge pédagogique nous asphyxie, la précarité nous affame et l’isolement nous tue. » 

VOIR AUSSI : Montpellier : #EtudiantsEnDétresse, les difficultés des étudiants affichées sur les murs de Paul Valéry

Le SCUM distribue 250 colis alimentaires par semaine dans les cités universitaires.  Cette action solidaire souligne la détresse financière des jeunes. « Cette année nous avons eu une augmentation de 227 % des demandes d’exonération des frais d’inscription à l’université Paul Valéry. Il est temps qu’un complément de revenu soit versé pour tous les étudiants qui ont perdu leur emploi depuis le début de l’année universitaire. » 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Carole Delga dans l'Hérault à Mudaison après l'épisode du gel ©CDS

[VIDEO] Occitanie : Après l’épisode de gel, Carole Delga annonce une première aide de 5M €

[VIDEO] Moins d’une semaine après, un gros coup de gel qui a causé de colossales pertes chez les producteurs de fruits et les vignerons héraultais, Carole Delga, Présidente de la...

[VIDEO] Lunel : Parlementaires et élus unis pour les grands projets de la Ville

[VIDEO] Vendredi 16 avril, Pierre Soujol, maire de Lunel, recevait Jean-Pierre Grand, sénateur de l’Hérault, Patrick Vignal, député de la 9e circonscription de l’Hérault et Claude Barral, conseiller départemental pour...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES