Montpellier remporte le derby régional (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Moins d’une semaine après la fin d’un championnat auquel pas moins de 10 de ses joueurs ont participé, le Montpellier Handball recevait son voisin du Fénix de Toulouse dans un derby régional prometteur.

Les Haut-Garonnais ont joué crânement leurs chances sur le parquet héraultais. Et ça a failli fonctionner ! Le MHB a dû s’employer pour l’emporter 34 à 31 !

Englué dans le ventre mou du classement d’un championnat de France qui regroupe 16 équipes, le Fénix de Toulouse n’avait rien à perdre et même tout à gagner en arrivant ce vendredi 5 février pour affronter l’armada héraultaise.

Leurs hôtes du soir étaient dans un état de forme incertain. Et pour cause, tout l’effectif n’avait repris que l’entraînement collectif, ce mercredi 3 février dans l’après-midi.

Au vu du début du match pratiqué par les Montpelliérains, il y a fort à parier que certains avaient encore les jambes, ou à minima la tête en Égypte, pays hôte du récent mondial. Les Toulousains avaient parfaitement préparé leur coup. Eux étaient affûtés, clairement prêts à en découdre.

Ils bondissaient ensemble sur chaque phase offensive et luttaient presque comme des morts de faim lorsque les Héraultais avaient la balle en mains. Très vite, leur courage était récompensé. Ils accrochaient les puissants Héraultais et empêchaient ces derniers de s’éloigner au tableau d’affichage. Mieux, après dix-huit bonnes minutes de jeu, les coéquipiers du solide Pierre Soudry prenaient les devants au score (10/11 au score, pour Toulouse.)

Si les Héraultais ont été incapables de se détacher au score, c’est qu’ils ont eu à faire à un Jef Lettens, gardien toulousain d’origine belge des grands soirs.

Le trentenaire a multiplié les arrêts durant une bonne partie de la première mi-temps. (5 arrêts en 26 minutes en 1er mi-temps.)

Une bonne partie du match s’est probablement jouée à la 25e minute de jeu, lors de cette première période longtemps indécise. Les Toulousains menaient alors de deux buts (12/14, 25e). Profitant d’une perte de balle inhabituelle de Diégo Simonet, l’ailier toulousain traversait à toute vitesse le terrain héraultais pour discuter un face à face crucial avec le portier héraultais Marin Ségo. C’est finalement ce dernier qui détournait avec autorité la frappe de son adversaire toulousain. Les Haut-Garonnais voyaient là, leur unique chance de la première mi-temps de mener de 3 buts s’envoler.

Cet arrêt décisif là, ajouté à un temps mort de Patrice Canayer pour remobiliser ses golgothes de joueurs a suffi à inverser la fin de la première mi-temps. Melvyn Richardson retrouvait une efficacité qui semblait jusqu’alors le fuir quelque peu. Il enchaînait plusieurs buts dans les dernières minutes pour permettre à Montpellier de rentrer aux vestiaires, en menant 17 à 16 à la pause.

La seconde mi-temps n’était que la suite logique de la fin de la première mi-temps.

Au grand dam d’un Philippe Gardent, manager toulousain, très agacé sur son banc de touche, son équipe avait perdu sa vivacité du début de match, tandis qu’en face, les Héraultais, emmenés par un surpuissant Suédois Lucas Pellas (1m85, 78 kilos) qui n’a quasiment rien loupé face aux gardiens toulousains. (29/25. 50e minute.)

Plus le chronomètre défilait, plus les Montpelliérains surclassaient des Toulousains en perdition. La fin de match ressemblait presque à un récital héraultais à la maison. Les Toulousains restaient toujours avec 3 buts de retard. C’est sans suspense que les Montpelliérains concluaient le match sur un nouveau but et scellaient ainsi leur victoire 34 à 31 face à Toulouse.

Réaction après match : 

Patrice Canayer (Manager général MHB) : « Les joueurs ne se sont tous retrouvés ensemble que depuis mercredi. Et dès mercredi, j’ai senti un effectif dynamique, engagé, à l’écoute. Les deux entraînements d’avant matchs ont été bons. Donc, les signaux d’avant match étaient bons, pour moi comme pour le staff. Sur le match de ce soir, on a manqué un peu d’impact défensif et offensif. On a gardé sur les deux mi-temps, un bon volume de course pour attaquer comme pour défendre. On a vu des actions bien construites, agréables à regarder, et ce, malgré qu’on a eu un peu trop d’échecs aux tirs. Les joueurs vont bénéficier d’un week-end complet de repos. Et, on va tous reprendre sur une semaine entière d’entraînement pour préparer au mieux le match de Saint-Raphaël. » 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Régionales 2021 : Aurélien Pradié veut « rassembler autant que possible » pour « créer la surprise au 2e tour ! »

[VIDEO] Moins de deux jours après le premier tour des élections Régionales où il a dépassé les 12% et où il est arrivé en tête dans son département natal du...

Régionales 2021 : Vincent Terrail-Novès ne donne « aucune consigne de vote » pour dimanche

Pour le cinquième homme du premier tour des élections régionales, malgré la défaite, « une campagne électorale reste, au-delà des enjeux politiques, une aventure  humaine incroyable ». Quelque peu déçu par ses...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.