[VIDEO] Pour l’avenir de l’Îlot Vergne, la mobilisation ne faiblit pas

Illustration - Îlot Vergne (CR CDS)

« Ils ne nous écoutent pas, alors, on continue, car leur projet, c’est de la folie ! C’est contre toute logique, c’est contre notre planète et c’est fondamentalement incohérent !« 

VOIR AUSSI : Sécurité globale : examen de la proposition de loi en première lecture

Les mots sont forts et sont signés d’un militant altermondialiste qui ne veut clairement pas d’un projet « tout béton, tout pourri » sur le site de l’Îlot Vergne à Montpellier. Comme lui, ils étaient une soixantaine ce midi pour protester, dans le calme et la bonne humeur, contre un projet immobilier prévu sur ce site connu de tous les Montpelliérains pour être celui de l’ancien Théâtre La Vista.

Dans les faits, la grosse poignée de militants, membres pour la plupart du collectif apartisan « Erma Selva », présents ce midi, s’inquiète fortement de voir construire dans les prochaines années un vaste projet immobilier, en plein coeur du quartier populaire de Figuerolles, à proximité du boulevard Renouvier. Ces militants préfèreraient y voir se construire des espaces verts, des jardins partagés. Bref, eux militent farouchement pour plus de vert en centre-ville. Pas sûr que ce discours soit entendu dans les hautes sphères de la municipalité.

Certains militants d’Alternatiba Montpellier et de La France insoumise avaient également fait le déplacement et notamment Rhany Slimane, prolixe colistier de la liste « Nous Sommes Montpellier » au printemps dernier. Clotilde Ollier, candidate écologiste, était également présente.

Alors que les travaux pour le futur projet immobilier ne sont pas du tout lancés pour le moment, ses opposants ne décolèrent pas. Ils organisaient ce midi une rencontre citoyenne, alors qu’ils ont transmis dans la matinée une lettre à l’ensemble des élus héraultais pour expliquer leur désaccord.

Au vu de leur motivation, ce midi, il y a fort à parier que cette mobilisation ne s’étiole pas dans les prochains jours et que donc, ils continueront coûte que coûte à se mobiliser contre un projet immobilier assez vaste. Affaire à suivre donc…