L'Occitanie Naturellement présente sa la liste héraultaise (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

À moins d’un mois du premier tour des Régionales, les annonces de listes se poursuivent à un rythme effréné.

Deux jours, à peine, après le camp Delga qui a présenté la sienne, ce sont les colistiers écologistes d’Antoine Maurice qui se présentaient ce matin devant la presse locale.

« L’avenir est dans l’écologie. Certains n’ont pas encore switché entre crise sociale et crise écologique. C’est bien dommage, car il est plus que temps de prendre réellement conscience de la situation« , se désole Florence Gutknecht. L’affirmation de la colistière écologiste est partagée par la demi-douzaine de personnalités présentes ce vendredi 21 mai dans le nouveau local de campagne d’Occitanie Naturellement.

Mais avant de penser à une évolution, il est grand temps de faire le bilan du mandat de la Présidente sortante.

C’est Angelo Giordanno qui prend la parole et ses propos sont aussi clairs que cinglants. « Elle (Carole Delga, NDLR) a bossé clairement pour l’écologie, oui. On ne dira jamais le contraire. Mais, malheureusement, elle n’a pas tout fait et n’a pas agi suffisamment », regrette le colistier. « On a contribué sur le mandat écoulé à quelques trucs, oui, c’est vrai aussi. Mais il y a encore tant à faire« , complète Angelo Giordanno. Lui connait très bien les arcanes de la région. Il y a déjà travaillé au début des années 2000 avec Georges Frêche. « Je me souviens, quand on est arrivés à la Région avec Georges Frêche, il n’y avait qu’une seule personne qui travaillait sur les sujets d’écologie et d’environnement. Quand j’ai quitté la région en 2017, il y en avait 59« , se remémore l’écologiste héraultais.

« Pour le moment, cela ronronne. Il faut clairement passer la deuxième vitesse pour l’écologie et l’environnement« , complète Romain Nicoulaud avant d’ajouter que « le moment de l’écologie est arrivé et c’est pour cela que nous sommes candidats et que nous souhaitons présider la région.« .

Passer la deuxième vitesse implique-t-il la fin de la chasse, la fermeture des aéroports, etc…, comme on l’entend ici et là sur d’autres candidatures écologistes hors d’Occitanie. « On ne veut clairement pas fermer les aéroports. On estime juste qu’il y en a déjà beaucoup sur ce vaste territoire et qu’il faut changer la vision que nous avons tous, aujourd’hui, du domaine des transports », assène un des colistiers. La dizaine d’aéroports présents sur toute la région Occitanie peut souffler, ils ne sont pas menacés de fermeture si Antoine Maurice devient Président de la Région dans 5 semaines.

Quid de la chasse et de la tauromachie ?

Alors que sur la liste dirigée par Aurélien Pradié, soutenue par Les Républicains, Laurent Jaoul répète à qui veut l’entendre qu’il faut lutter « contre ces écologistes intégristes qui veulent mettre fin à la chasse et à nos traditions« , les colistiers écologistes répondent avec vigueur. « Nous ne sommes nullement contre la chasse. Nous savons tous, ici, que les vrais chasseurs respectent bien la nature. Les autres ne sont que des bouchers« , assène Annie Benezech, militante écologiste, sensible depuis de nombreuses années à la cause animale. Les amoureux de la chasse apprécieront ce plaidoyer ciselé sur la chasse en Occitanie. Puis le nom de l’actuel édile apparait dans les échanges entre colistiers et journalistes. Et là encore c’est Florence Gutknecht qui prend la parole. « Laurent Jaoul multiplie ces dernières semaines des propos blessants, caricaturaux, vexants sur l’écologie et les militants que nous sommes. Alors, qu’à l’inverse de ses propos, nous proposons une écologie cohérente, réfléchie, et surtout maitrisée, sans excès ». 

« Laurent Jaoul sait que l’écologie est au coeur de cette campagne. Il le sait très bien et l’a très bien compris. C’est pour ça qu’il tient ces propos-là. Mais, je suis convaincu qu’il devrait s’inspirer de son père, Ferdinand que je connais personnellement très bien. Son père était cohérent, pragmatique, réfléchi. Il devrait vraiment s’en inspirer et rapidement. » Disert en début de conférence, c’est Angelo Giordanno qui prend la parole pour conclure sur le cas du maire de Saint-Brès et le point presse par la même occasion. Par contre, visée par ses rivaux écologistes, il y a fort à parier que l’édile héraultais répondra, à sa façon. Mais ça, c’est une autre histoire…

Liste des colistiers présents ce matin :  Laurent Dupont, Florence Gutknecht, Romain Micoulaud (Générations Montpellier), Sophie Palumbo (Cheffe de file dans l’Hérault pour Antoine Maurice), Angelo Giordanno, Annie Benezech, Vincent Rivet-Martel (Cap Écologie), Damien Auger (délégué régional du Mouvement Écologiste Indépendant).

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : 72 600 personnes ont déjà bénéficié d’une 3e dose de vaccin en Occitanie

Une campagne de rappels de vaccination a démarré dès le 13 septembre partout en Occitanie. Ce rappel est proposé aux personnes âgées de 65 ans et plus, et à toutes...

[VIDEO] Frontignan : Semaine bleue 2021, « 365 jours pour agir et 7 jours pour célébrer »

[VIDEO] La Semaine bleue 2021 aura lieu du 6 au 12 octobre 2021, à Frontignan la Peyrade. Les inscriptions pour cette nouvelle édition à Frontignan la Peyrade ont débuté lundi...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES