Montpellier : Souhaitez-vous devenir ambassadeur contre la pollution lumineuse ?

Nuisances lumineuses (CR Illustration)

Les lumières artificielles des villes, allumées au beau milieu de la nuit, sont-elles nécessaires sachant qu’elles présentent des conséquences sur l’écosystème ? La faune et la flore sont touchées. La santé humaine n’est pas épargnée. Pour pallier cette problématique environnementale, certains organismes montpelliérains se mobilisent dans la lutte contre la pollution lumineuse. 

VOIR AUSSI : Sète : « Quand les communistes se tournent vers l’avenir à l’occasion du centenaire du Parti »

France-Nature-Environnement Languedoc Roussillon, le CPIEU APIEU Territoires de Montpellier et l’antenne bénévole WWF de Montpellier incitent les habitants de la ville à devenir ambassadeurs de la nuit.

Le couvre-feu a modifié le programme initialement prévu. Les volontaires étaient conviés à se mobiliser en petits groupes dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 octobre 2020 à 1h du matin. Leur mission ? Recenser les vitrines et enseignes inutilement allumées.

Les plus motivés pourront toujours participer à cette action entre 6h et 7h du matin. Des groupes de volontaires à Perpignan et dans le Gard participeront au programme initial puisque les villes ne sont pas concernées par le couvre-feu. Chacun, en fonction des contraintes, est invité à collaborer pour cette cause.

Lutter contre la pollution lumineuse en recensant les bâtiments éclairés dans la ville de Montpellier.

L’année 2013 imposait l’extinction des vitrines et enseignes après 1h du matin. Cet arrêté, repris et complété par celui du 27 septembre 2018 relatif à la prévention, à la réduction et à la limitation des nuisances lumineuses, n’est malheureusement pas respecté. La pollution lumineuse est toujours d’actualité.

Tout le long de cette semaine, les engagés dans la cause environnementale pourront participer à ce mouvement en remplissant un tableau suite à leur fine observation. Ils devront y ajouter le nom de la rue, la date et une photo pour prouver la présence des vitrines allumées. Tous les recensements devront être envoyés à la FNE qui présentera ensuite les résultats.

Un premier repérage a été organisé fin février 2020 grâce à tous les ambassadeurs de la nuit. Plus de 350 enseignes éclairées ont été recensées. Les commerçants ont donc été sensibilisés à la pollution lumineuse. L’objectif de cette deuxième opération est d’inventorier de nouveaux commerces, et, dans la mesure du possible, vérifier si les actions préventives ont porté leurs fruits.

Infos pratiques : renseignements supplémentaires et tableau à remplir ici : « devenez ambassadeurs de la nuit ! » | lien de l’événement sur Facebook : ici | Contact : lydie.nemausat@fne-languedoc-roussillon.fr – 04 99 23 90 40