Sète : Le maire fait sa rentrée devant la presse

Sète : Le maire fait sa rentrée devant la presse (CR LLS)

« Il ne s’agit pas uniquement de les mettre au monde. Il faut également leur assurer un avenir. C’est l’une de mes priorités ». 

VOIR AUSSI : Sète : La création du nouveau quartier à l’entrée Est de la ville « pollue » le débat

Ce n’est pas un hasard si François Commeinhes, le maire de Sète (et gynécologue-obtréticien), a choisi de convier la presse au Centre de Formation des Apprentis (CFA) mercredi matin afin de détailler la feuille de route des projets pour la ville en 2021.

Le point sur la crise sanitaire et la saison estivale

En préambule, l’édile a d’abord fait le point sur la crise sanitaire à laquelle la Ville « a fait face » malgré « une situation toujours préoccupante ». Si 6,5% des dépistages réalisés sont positifs (norme régionale), il semblerait qu’« un plateau ait été atteint ». À l’heure actuelle, 21 cas positifs sont admis à l’hôpital de Sète, dont 10 suspects et un en réanimation.

Autre sujet abordé avant le détail des futurs projets : le bilan de la saison estivale. Avec 45 000 touristes par jour, « nous avons eu une belle fréquentation » avec notamment une hausse de 10% pour les parkings du centre-ville et de 5% pour les navettes maritimes.

L’enjeu pour François Commeinhes est de « consolider » cette attractivité en faisant de la mobilité sa « pierre angulaire » dans une ville où les solutions alternatives ont toujours été insuffisantes notamment en termes de pistes cyclables. Il aura fallu un 4e mandat pour que le 1er magistrat tente enfin de relever le défi de la fluidité de circulation et des déplacements doux avec la création d’une voie verte au nord de la ville, d’une passerelle piétonne à la Corniche, d’un pont (entre le nouveau conservatoire et le quai des Moulins) ainsi que d’un parking (sur 2 niveaux) place Stalingrad.

Un centre commercial et une salle polyvalente – enfin – à l’île de Thau

Trop longtemps délaissé, le quartier de l’île de Thau va enfin être doté d’un nouveau centre commercial (livraison début 2022) ainsi que d’une salle polyvalente (livraison septembre 2022). Requalification des logements en centre-ville – « en 2001, 44% des habitations étaient considérées comme indignes contre 12% aujourd’hui » -, création d’une placette devant le lycée Paul Valéry et rénovation de la voierie, sont également au programme.

Et parce qu’ « à Sète, on est solidaire et on sait pouvoir compter sur les autres », les services pour les seniors seront renforcés (Semaine Bleue, nouveaux ateliers…), un numéro d’appel, « La Ligne Bleue », va entrer en service cette semaine pour accompagner les plus vulnérables dans la crise sanitaire. Sans oublier la jeunesse qui aura ses Assises « afin de  donner la parole aux jeunes » ainsi qu’une nouvelle salle multisports au Barrou.

Côté sécurité : de nouvelles caméras (88 au total contre 18 en 2005) ainsi qu’une hausse des effectifs de la Police Municipale (de 27 à 42 agents en 3 ans).

Fer de la lance de François Commeinhes, le secteur culturel sera marqué par deux évènements marquants : l’ouverture du nouveau conservatoire (le 28 septembre prochain) et le centenaire Brassens en 2021 dont le programme sera présenté le 22 octobre. En février 2021, la tant attendue rénovation des Beaux-Arts de Sète devrait commencer.

« Nous avons du pain sur la planche, conçoit l’édile, mais nous avons la volonté d’avancer. Pour les Sétois ».