Les salariés d’Ametyst interpellent le conseil métropolitain

Salariés Ametyst Montpellier photo ©JPVallespir
Salariés Ametyst Montpellier photo ©JPVallespir

Une action de l’inter-syndicale SUEZ R&V Energie, à Montpellier les salariés d’Ametyst interpellent le conseil métropolitain. Banderole et tracts, un mot d’ordre : « Contre L’OPA, et la mise en place de la politique de gestion des déchets. »

« Pendant que certains s’épuisent à parler d’ensauvagement de la société, nous, nous subissons la sauvagerie financière ! » annoncent les tracts distribués devant le conseil métropolitain, place Zeus à Montpellier.

Les risques d’un avenir abimé pour les salariés du groupe Suez à Montpellier sont bien réels en cas d’OPA réussie : perte des primes, modification du temps de travail sans contrepartie, licenciements avec 9 emplois menacés sur le site Ametyst.

VOIR AUSSI, [VIDEO] Suez : Montpellier, mobilisation des salariés qui craignent la destruction de leur entreprise

À cela il faut ajouter leurs inquiétudes quant à la politique de gestion des déchets qui doit être mise en place, et menée par François Vasquez, vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole délégué à la commission collecte, tri, valorisation des déchets et politique zéro déchet.

Pour Jeremy Chauveau, délégué CFDT, il n’y a pas de doutes à avoir sur la qualité des opérations de traitement qui se font sur le site de méthanisation Ametyst. Il souhaite un échange avec Michaël Delafosse maire de Montpellier et son vice-président, une rencontre qui semblerait être une priorité pour l’ensemble des salariés. Le délégué syndical tient à préciser que : « les premiers écologistes de Montpellier, ce sont les salariés d’Ametyst. Et que la nouvelle politique de gestion des déchets de la métropole ne se fera pas sans les salariés d’Ametyst. »

Interview de Jeremy Chauveau délégué syndical CFDT Suez du site de méthanisation Ametyst :