[VIDEO] Les Gilets Jaunes étaient dans la rue pour un 24e samedi de mobilisation, quelques jours après les dernières annonces d’Emmanuel Macron et avant une mobilisation unitaire prévue pour la Fête du Travail.

VOIR AUSSI : Montpellier, les Gilets Jaunes s’installent au cinéma Le Royal

Près de 1.500 Gilets Jaunes se sont donné rendez-vous pour l’Acte 24 du mouvement social.

Annonce - Pub - Advertisement

Samedi dernier, lors de l’Acte XXIII, près de 27 900 manifestants avaient été recensés en France par le ministère de l’Intérieur, quatre fois plus (98 182), selon « le nombre jaune« , qui mesure chaque semaine la participation au mouvement social. À Montpellier, ils ont été plus de 2.300 à se rassembler.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Montpellier Acte 23, les Gilets Jaunes sont toujours là

Le rassemblement a commencé par une prise de parole devant les Gilets Jaunes massés.

Le rassemblement à dimension régionale avait de quoi étonner, ce samedi après-midi, car au-delà du rassemblement habituel en début d’après-midi sur la place de la Comédie, le cortège des Gilets Jaunes a inauguré une « Maison du Peuple » dans l’ancien cinéma « Le Royal ».

Aux alentours de 15 heures 30, des tensions sont apparues aux abords de la Préfecture, suite à des jets de projectile en direction des forces de l’ordre.

Les CRS ont répliqué dans la foulée, après les sommations d’usage à l’aide de gaz lacrymogènes et de la pompe à eau de la Direction Départementale de la Sécurité Publique 34.

Vers 16h, les Gilets Jaunes sont de retour sur la Comédie, avant de se diriger vers la Gare Saint-Roch.

En fin de journée, les Gilets Jaunes se sont dispersés dans les rues de Montpellier, suite à l’intervention des forces de police.

Les associations ont déjà suivi une partie des revendications des Gilets Jaunes, en demandant que soit organisé localement un « Référendum local (ou Consultation locale) » sur la construction du nouveau stade de Montpellier. Le mouvement citoyen #NousSommes a aussi organisé une conférence-débat sur le RIC en fin d’Acte.

La préfecture de l’Hérault, comme chaque samedi, depuis le début du mouvement, a émis pour le week-end, des arrêtés pour « préserver » l’ordre public et des mesures de police administrative. Mesures auxquelles il faut rajouter des mesures de contrôle des personnes dans les gares de Montpellier Saint-Roch et de Béziers.

Au-delà de la mobilisation d’aujourd’hui, les réseaux sociaux sont en ébullition, appelant déjà à faire du premier mai, une journée de manifestation syndicale, « l’acte ultime » du mouvement social. À Montpellier, le rassemblement syndical partira de l’Esplanade du Peyrou à 10h.

Annonce - Pub - Advertisement