[VIDÉO] Pierre Soujol, « Les gens attendent une nouvelle dynamique sur Lunel. »

Pierre Soujol et ses colistières, Paulette Gougeon, Anabelle Dalle et Corinne Poleri Grau (CR)

[VIDÉO] Arrivé deuxième, à quelques voix près, au premier tour, Pierre Soujol candidat aux élections municipales, le 28 juin prochain, revient avec nous sur sa candidature, son programme et l’avenir qu’il envisage pour la cité héraultaise.

VOIR AUSSI : [VIDÉO] Lunel : Jean-Pierre Berthet rejoint Pierre Soujol pour le second tour des municipales

Rejoint par l’ancien candidat Jean-Pierre Berthet et soutenu par de nombreuses personnalités, à l’image de Jean Luc Bergeon, Conseiller Régional Occitanie, « dans leur diversité et leur complémentarité, les seuls candidats en mesure de libérer ces énergies et d’apporter des réponses concrètes à leurs concitoyens, sont Pierre Soujol et Jean-Pierre Berthet » ou encore le Général (2S) Bertrand Soubelet, le candidat est on ne peu plus confiant, à l’approche du second tour.

« Les gens attendent une nouvelle dynamique sur Lunel. »

Avec ses nombreux projets pour la Ville, Pierre Soujol espèrent bien convaincre les électeurs, dans la dernière ligne droite. Car, il en est sûr son large rassemblement répond à l’urgence de la crise, « après une crise sanitaire sans précédent, nous avons le devoir de rassembler toutes les énergies et les compétences pour faire face à ses conséquences économiques et sociales. »

Interview de Pierre Soujol, tête de liste de « Mon Parti C’est Lunel »

Focus / La Pescalune, « On va essayer de faire une mini-Pescalune »

Moment fort du Lunellois, la Pescalune est très attendue par les habitants. Pour Paulette Gougeon, colistière de « Mon Parti C’est Lunel », celle-ci aura bien lieu et elle sera un moment de retrouvailles pour les Lunellois.

En pratique, les grands traits de cette fête pourraient prendre ont déjà été esquissés par l’équipe de campagne, comme l’explique Paulette Gougeon, « on a déjà pensé à faire du 11 au 15 juillet », « on pense faire un 14 juillet, avec le retour du feu d’artifice bien sûr, on y mêlera taureaux, abrivado, bandido, roussataïo, les chevaux, ce n’est pas possible une fête sans taureaux, après évidemment il faudra respecter les conditions sanitaires, tout cela va évoluer, ça évolue de plus en plus, après à nous de mettre en œuvre tout ce qui est masque et gel ».