Le président du Département de l’Hérault Kleber Mesquida, et le président du groupe majoritaire à la Région Occitanie, Christian Assaf représentant Carole Delga, sont venus apporter leur soutien à la liste “Ensemble pour Sète.”

Mercredi 24 juin : Véronique Calueba et Sébastien Denaja ont reçu deux soutiens importants pour le territoire. Les socialistes Christian Assaf et Kléber Mesquida sont venus affirmer leur désir de cohérence et d’harmonie, avec l’éventuelle prochaine maire de la ville de Sète, et le potentiel prochain président de l’Agglo.

VOIR AUSSI [VIDEO] Véronique Calueba : mobilités et urbanisme, une démarche de développement durable pour Sète.

De l’art du dialogue

Apparemment depuis toujours… Dialogue de sourds entre François Commeinhes, et Kleber Mesquida, selon toute vraisemblance les deux hommes ont beaucoup de mal à communiquer. À qui la faute ? « Je suis surpris que le maire de Sète n’ait jamais rencontré le président du Département. Il ne m’a jamais sollicité, » affirme le Président du Département. Pour l’heure, nous assure-t-on : tout ira pour le mieux avec l’équipe de Mme Calueba, si les Sétois la choisissent dimanche prochain. On pratiquerait ici l’art du dialogue.

« Nous sommes dans une dynamique de rassemblement, avec une volonté de coopération harmonieuse » souligne Véronique Calueba. « De grands enjeux d’aménagements structurants sont à venir, et à prendre en compte, » précise aussi Sébastien Denaja. 

« L’addition des forces du département et de la région, elle est prépondérante lorsque l’on est dans des enjeux d’aménagement du territoire, » explique Kléber Mesquida qui semble déjà presque content de pouvoir peut-être écarter : « un personnage singulier qui s’enferme dans des politiques de boutiquiers […] Et au niveau de l’Agglo, il n’a pas de vision, il n’a pas de projet de territoire. »

“Ici plus qu’ailleurs” une volonté de coopération

Port de Sète, stratégie de développement : Christian Assaf intervenait pour le compte sa Présidente Carole Delga. L’épisode de la Marina semble oublié. On parie sur une volonté de coopération. Et les rendez-vous sont pris dès juillet en cas de victoire. Pour le colistier n°11 de la liste “Montpellier Unie” : « ici on est sur un territoire qui est stratégique, pour le développement de l’Hérault, pour le développement de la Région. Ici, il y a des défis écologiques, économiques, sociaux et démocratiques à relever, et à gagner. Ici plus qu’ailleurs. »

VOIR AUSSI : Carole Delga et Jean-Claude Gayssot ne sont pas venus parler « Marina » avec les Sétois