L’exécutif pourrait organiser le scrutin du second tour des municipales, le 28 juin prochain.

VOIR AUSSI : Philippe Saurel détourne-t-il les panneaux électoraux pour sa campagne ?

Le rapport tant attendu du Conseil scientifique est sorti, ce mardi 19 mai. Dans celui-ci, le conseil ne s’oppose pas à l’organisation du second tour des municipales au mois de juin.

Une situation sanitaire incertaine

Pour le conseil scientifique, si la situation sanitaire en France reste encore incertaine, celle-ci s’est améliorée depuis le début des mesures de confinement.

Ainsi, le nombre d’électeurs convoqués (16,5 millions d’électeurs sur 47 millions d’inscrits), plus faible que lors d’élections générales, pourrait réduire les risques sanitaires. Cependant, le conseil souligne les risques liés à la campagne électorale dont l’organisation devrait être profondément modifiée.

La date de l’élection (ou des élections) reste incertaine.

Avant de se prononcer définitivement sur la date, le conseil scientifique appelle à tenir compte de la situation épidémiologique dans les 15 jours précédant la date décidée du scrutin, mais aussi à une surveillance soutenue, 15 jours après le scrutin.

En pratique, la loi du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de COVID-19 a reporté le second tour des élections municipales, qui devait se tenir le 22 mars 2020, « au plus tard en juin 2020 ». Sa date doit encore être fixée par décret pris le 27 mai 2020 au plus tard. Si le second tour ne peut pas avoir lieu en juin, les électeurs doivent être convoqués ultérieurement pour les deux tours de scrutin. 4 897 communes et la Métropole de Lyon sont ainsi concernées.