La pandémie du Covid-19 se prolonge et aggrave considérablement les conditions de vie des plus démunis. Pour faire face à la situation, le Secours populaire de l’Hérault lance une campagne de financement participatif auprès du grand public.

VOIR AUSSI : Coronavirus : 873 hospitalisations en cours et 281 décès à l’hôpital, en Occitanie

En pratique, le Secours populaire de l’Hérault soutient 20 000 personnes en alimentaire, plusieurs milliers d’entretiens téléphoniques, et 180 nouveaux bénévoles « jeunes solidaires ».

Depuis le mois de mars, le Secours populaire 34 (plus de 30 implantations dans le département) agit au local, en confectionnant et en distribuant des colis d’urgence composés de produits alimentaires et d’hygiène, à raison de 10.000 colis, sur le mois de mars.

Le Secours populaire 34 a un besoin urgent de soutien financier.

Si, le premier bilan de ces dernières semaines est positif, ses stocks s’épuisent et le Secours populaire prévoit dans les jours à venir, un essoufflement financier important, ses activités habituelles génératrices de ressources étant interrompues en raison du confinement (chasses aux œufs, brocantes, braderies, lotos, ramassages alimentaires…).

Malgré les aides publiques qui lui ont été accordées, le Secours populaire, pour continuer ses actions, doit impérativement compter sur de nouveaux dons des entreprises et des particuliers.

Pour couvrir en urgence ses frais, le Secours populaire 34 a estimé un besoin financier d’environ 50 000€.

Cette nouvelle campagne de « Crowdfunding » (clôturée début mai), vient renforcer les différents moyens de collectes de dons déjà existants (formulaire en ligne du site internet du Secours populaire).

En pratique, deux possibilités sont offertes aux donateurs qui souhaitent participer à cet élan de solidarité :

*Ces dons donnent droit à une réduction fiscale de 75% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises.