La Ville de Montpellier est la première ville de France à accueillir, l’Écocirque : un cirque sans animaux sauvages. 

Le 16 décembre 2019, le Maire de Montpellier, accompagné de l’Adjointe au Maire et  de Sandrine et André Jospeh Bouglione, fondateurs de l’Écocirque, a présenté le premier Écocirque : un concept écoresponsable, 100% humain, certifié sans animaux sauvages, dont la première représentation aura lieu à Montpellier. Rappelons que la ville, en novembre 2018, avait proclamé  l’interdiction de la présence des cirques traditionnels sur son territoire. Ce vœu se réalisera dès janvier 2020 !

« Ville amie des animaux, Montpellier s’engage dans la lutte pour la préservation des espèces. »

Souligne Philippe Saurel, le maire de la Métropole. C’est depuis 2014 que la ville s’est engagée dans la mise en oeuvre d’actions dédiées au bien-être animal. 28 espaces canins sur le territoire ont été mis en place. Les propriétaires d’animaux de compagnie peuvent également circuler avec leurs boules de poils dans les transports en commun. La carte « Je protège mon animal » permet d’alerter les secours et de protéger l’animal si le propriétaire rencontre un problème. La ville propose aussi des préventions, avec, notamment, des balades collectives d’éducation canine ou encore, le programme de prévention des morsures pour les enfants et la lutte contre les abandons.

Car un lion en cage ou un éléphant maltraité, c’est contre nature…

L’Ecocirque est un concept, écoresponsable, imaginé par Monsieur et Madame Bouglione. L’objectif ? Ne plus utiliser les animaux sauvages dans les cirques, souvent maltraités et vivant dans de mauvaises conditions, au profit de spectacles 100 % humains, ouverts à tous. Il s’agit là, du premier cirque à s’engager réellement contre les cirques traditionnels. 1 500 spectateurs pourront profiter des prestations d’artistes, musiciens, funambules, lanceurs de couteaux, trapézistes, contorsionnistes, jongleurs, clowns !

L’Ecocirque envisage d’utiliser la technologie holographique pour représenter les animaux. Il a également pour ambition, la réduction des empreintes carbone grâce à des déplacements de ville en ville, effectuée dans des containers maritimes recyclés, transportés par des entreprises régionales. De plus, avec chaque place achetée, un arbre sera planté via une entreprise partenaire.

Autour de l’Ecocirque, un espace « village » accueillera le public. Cet espace sera ouvert aux associations et entreprises locales engagées dans toutes les solutions vertes, biologiques, écologiques, ou de protection animale et préservation des espèces. Une manière pour le public de découvrir toutes les problématiques liées au respect de l’environnement.