1- C’est une ravissante fleur décorative à offrir en brins, en pot ou en composition.

2- Cette plante à jolies clochettes blanches comme l’innocence contient pourtant des alcaloïdes toxiques. Elle est utilisée médicinalement depuis 1856, année où l’on a isolé des substances : des glycosides appelées convallarines. Les principes actifs de la plante, présents dans les feuilles et les tiges fleuries régulent l’action du cœur et sont utilisés principalement pour le traitement des troubles circulatoires et de l’insuffisance cardiaque.

3- Du muguet l’on extrait une huile essentielle d’odeur agréable pour parfumer les savons, les eaux de toilette, les bougies.

4- Elle inspire les dessinateurs et stylistes, poètes, des créateurs dans différents domaines. Parmi eux, elle a inspiré les chanteurs comme Francis Lemarque dont la chanson « Le temps du muguet » fut un succès qui dura plus longtemps qu’une saison. Le grand couturier Christian Dior a fait du muguet l’emblème de sa maison de couture. Il l’a souvent utilisée comme motif dans ses modèles.

5- C’est une fleur hautement symbolique associée à la fête du Travail le 1er mai. Historiquement depuis 1886 à Chicago, année du soulèvement des syndicats américains pour réclamer une journée travaillée de 8 heures. En commémoration de cette journée, la France décide en 1889 que le 1er mai sera une journée fériée et payée, elle garde comme symbole le brin de muguet. En 1936, année d’obtention des congés payés, l’usage se déploie, il devient une coutume. Exceptionnellement, la vente traditionnelle de muguet est autorisée sur la voie publique, et seulement ce jour-là.

6- La fête du muguet, en amont sa cueillette et en aval les produits affiliés sont pourvoyeurs d’emplois et donc de revenus. En 2018 le Pôle Emploi en Pays de la Loire proposait cette année plus de 3000 offres d’emplois saisonniers pour la récolte 2018. En Loire atlantique ce sont 7000 emplois occasionnels. Selon les années dans la région nantaise, le chiffre d’affaires du muguet s’élève de 15 à 20 millions d’euros. Avec 75 millions de brins français pour un chiffre d’affaires national qui dépasse 100 millions d’euros, même si notre région occitane n’est pas productrice, mais seulement distributrice et consommatrice de muguet. Cette fête permet aux revendeurs locaux amateurs particuliers, aux professionnels, aux associations et même aux syndicats d’avoir leur part de cet or blanc, exceptionnellement le jour du premier mai pour tout le monde, et pour les professionnels sur une période un peu plus étendue. Que ce soit pour rompre ce que certains peuvent ressentir comme la monotonie du brin de muguet, ou pour pallier les éventuelles allergies, ou encore pour prolonger le plaisir du 1er mai, des produits dérivés ont vu le jour, produisant aussi des bénéfices. Chocolats, pâtisseries, eaux de toilette, savonnettes, écussons thermocollants, mouchoirs brodés…

7- Le muguet est une plante d’origine étrangère qui a migré en France il y a plusieurs siècles. Elle s’y est fort bien acclimatée. Sauvage ou cultivée son histoire est celle d’une réussite.

Le muguet est originaire du Japon, il est arrivé en France au moyen âge. Raison de plus de lui rendre un hommage poétique avec un haïku (petit poème japonais en trois vers).

Vous ne tintez pas
discrètes dans le succès
clochettes du muguet
(P.F.)