Montpellier-web-commercants
Alenka Doulain, tête de liste de #NousSommes aux municipales 2020 de Montpellier (©#NousSommes)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Samedi 30 novembre, Alenka Doulain a été plébiscitée pour porter la dynamique de la campagne de #NousSommes pour les municipales de 2020 à Montpellier.

À l’issue d’un impressionnant processus de désignation, le collectif Montpelliérain avait déjà présenté, mi-novembre ses 80 candidats sélectionnés, sur 136 postulants.

Construite depuis juin, sans vote, mais à travers des agoras, forums et ateliers, puis arrêtée en octobre dernier, la liste des candidats avait été sélectionnée par un Comité de désignation composé de dix volontaires non-candidats armés d’un système de notation  pondérée par des entretiens.

Une fois, cette première étape réalisée, le plus dur restait à faire pour les militants : l’ordonnancement et la désignation de la tête de liste, ainsi que huit porte-paroles. Un lourd travail réalisé, ce samedi, par le processus d’une « élection sans candidat », comprendre par une désignation collective du représentant le plus adapté à la fonction.

VOIR AUSSI : #NousSommes lance sa liste, à l’image de Montpellier

Dans le respect de l’ADN du mouvement, le Comité de suivi, successeur du Comité de désignation et en charge depuis un mois de l’accompagnement des candidats a animé un processus inédit, pour permettre aux 80 candidats, de faire le choix de la tête de liste.

Et c’est tout naturellement, selon le collectif, qu’« Alenka Doulain a été plébiscitée, car elle revêt les nombreuses qualités nécessaires pour construire avec les habitants de Montpellier un avenir résolument plus démocratique, plus social, plus écologique. »

Alenka Doulain est « la seule tête de liste à se battre pour donner [aux Montpelliérains] le pouvoir sur leur vi(ll)e. »

Alenka Doulain, jeune femme de 30 ans, figure médiatique du mouvement montpelliérain a été considérée par ses colistiers, comme la candidate naturelle, « la meilleure personne pour incarner le mouvement qui veut faire de Montpellier ce que nous sommes. »

Habitante du quartier Figuerolles, militante d’Europe écologie – Les Verts, jusqu’aux élections régionales de 2015, c’est une militante de terrain que le collectif citoyen a décidé de désigner comme représentante. Et, les militants montpelliérains en sont sûrs « ses qualités de planificatrice et d’organisatrice sauront rassembler les montpellierain.ne.s dans une nouvelle dynamique. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Montpellier Collège Rimbaud 9 décembre 2020 (©CDS)

Montpellier. Laïcité, Audrey Marc : « notre inquiétude, c’est l’importation de conflits extérieurs à l’école, dans l’école »

Hérault. Des enseignants signent une tribune pour dénoncer l’organisation de débats politiques dans les établissements scolaires. Devant un possible nouveau débat, et un nouveau déplacement prochainement du personnel politique en...

Covid-19 : 96 615 personnes vaccinées en Occitanie

Au  22 janvier 2021, il y avait au total, en Occitanie, 1621 hospitalisations en cours (+109) dont 171 en réanimation (+14) et 2430 décès à l’hôpital (+47 en 3j). Depuis...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.