Montpellier, assemblée générale de la démarche "Confluence", en septembre 2019
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Après la réaction de Muriel Ressiguier, députée de l’Hérault,  dénonçant une décision « incompréhensible » du comité électoral, c’est au tour des insoumis, membres de l’équipe d’animation de «Confluence» de dénoncer le soutien de La France insoumise au collectif #NousSommes.

LIRE AUSSI : Montpellier : La France insoumise rejoint #NousSommes pour les Municipales de mars 2020

Alors que le Comité électoral de La France insoumise (organe de désignation) réuni ce week-end, a tranché pour un ralliement au collectif #NousSommes, rejetant l’initiative de rassemblement initié par l’appel « pour une liste de confluences », les insoumis membres de l’équipe d’animation rejettent cette « décision unilatérale qui ne respecte aucune des procédures prévues par notre mouvement, bafoue la volonté très majoritairement exprimée par l’ensemble des militants de la France insoumise de Montpellier. »

Pour ces insoumis, la « quasi-totalité des « Groupes d’Action » de notre ville s’est clairement prononcée contre tout ralliement à la ligne sectaire et ultra minoritaire du groupe « Nous Sommes » . » Une décision qui aurait été confirmée par « L’Assemblée Communale » du 23 septembre dernier, selon les membres de l’équipe d’animation.

Les militants s’opposent frontalement au « Comité électoral », auquel ils reprochent la composition, « de membres désignés ou tirés au sort et non renouvelés depuis les élections européennes ». Pour ceux-ci, il n’est pas possible d’imaginer « que notre direction nationale cautionne ce choix et accepte de porter atteinte aux principes les plus élémentaires d’un fonctionnement démocratique revendiqué qui reste un élément fondateur de notre mouvement. »

Suivant l’appel de personnalités de Gauche, parmi lesquelles on retrouve les députés de La France insoumise, Clémentine Autain, François Ruffin et Muriel Ressiguier, les insoumis de l’équipe d’animation « Confluence » appellent à présent les militants LFI de Montpellier à s’engager « avec enthousiasme et insoumission à amplifier la dynamique en cours pour que le rouge, le vert et le jaune deviennent enfin les couleurs de l’espoir. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Occitanie : Deux conventions pour développer le commerce local et renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments publics

Ce mardi 13 avril, la présidente de Région tenait une conférence de presse à l’occasion de la signature de deux conventions partenariales portant sur le développement du commerce et de...

[VIDEO] Hérault : Sonnés par « un coup de massue », les viticulteurs veulent des aides concrètes et vite

[VIDEO] Quelques jours après le déplacement terrain de sa voisine du Gard, Marie Thérèse Lecaillon auprès des arboriculteurs locaux, Jacques Witkowski était à son tour présent, ce lundi 12 avril,...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES