Le feuilleton Emmanuel Macron et Marine Le Pen se poursuit deux ans après la présidentielle, la saison européenne continue de pulvériser les autres mouvements et partis.

205 000 voix d’écart

Les élections européennes ont encore redistribué les rôles dans le paysage politique ce dimanche 26 mai 2019. Le Rassemblement National devance de 0,9% la liste Renaissance de la République en marche, avec 205 000 voix d’écart. Les Républicains sont dans l’errance avec seulement 8,48 % des voix, c’est une nouveauté pour le parti de Laurent Wauquiez de faire partie des figurants.

Pascal Canfin indique qu’il est : « déçu parce que nous aurions aimé être en tête, ça aurait été bien meilleur pour la France et son influence demain. » Cet élu député européen, numéro deux de la liste Renaissance aux élections européennes, précise sans oser parler de victoire « le vote pour LaREM est largement consolidé ».

Annonce - Pub - Advertisement

Coalition majoritaire sur la transition écologique

Pascal Canfin commence un chant des sirènes à l’attention des verts « nous voulons une coalition majoritaire sur la transition écologique » et en tant qu’ancien membre d’Europe Écologie-Les Verts, il connait la musique : « l’écologie a gagné ces élections européennes et tant mieux ». Aujourd’hui ce représentant de LaREM fait des avances, « on leur tend la main, à eux de la saisir », tout en montrant ses muscles : « aucune majorité n’est possible sans nous ».

EELV main dans la main avec le Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe avec Renaissance ADLE&R ? Cela semble improbable, mais si Pascal Canfin ex-directeur du WWF réussit à séduire Yannick Jadot, c’est un mariage qui risque de faire jaser.

Voir aussi : Montpellier avec François de Rugy, la liste Renaissance s’offre un meeting aux couleurs écolos

Annonce - Pub - Advertisement