[VIDEO] Un entretien sans filtre avec Alenka Doulain, conseillère municipale de Montpellier et conseillère métropolitaine de Montpellier Méditerranée Métropole

Le 22 mars 2020 aurait dû être le jour du second tour des élections municipales à Montpellier. En juin dernier, alliée à Mohed Altrad, Alenka Doulain est entrée au conseil municipal. Depuis elle a gagné ses galons de première opposante au maire de Montpellier. Fondamentalement, que reproche-t-elle à sa gouvernance ?

Altrad, « il faut qu’il rende son siège »

Quel regard porte-t-elle sur les absences itératives de son ancienne tête de liste aux conseils municipaux et métropolitains : Mohed Altrad ? « il dit souvent qu’il veut rendre à Montpellier, ce que Montpellier lui a offert. Aujourd’hui, il faut qu’il rende son siège pour des personnes qui auront plus le temps de faire ce travail. On a besoin d’un débat local, sain, constructif, avec des gens qui font le travail. Les Montpelliérains le méritent. »

Une dizaine de jours après l’appel au rassemblement dans l’Hérault lancé par son collectif, l’offre de Nous Sommes a-t-elle fait des émules ?

Au sommaire de ce numéro : son analyse de la « première » année de mandat de Michaël Delafosse, son rôle de conseillère d’opposition et l’avenir du collectif Nous Sommes (?).

Le Rendez-Vous avec Alenka Doulain : « ce que l’on dit aujourd’hui, c’est clairement d’appeler à la démission de M. Altrad, puisqu’il n’a pas décidé de siéger. »

Partager l'article :