Pour Michaël Delafosse, Président du groupe d’opposition La Gauche pour Montpellier et de l’association Destins Montpelliérains, « les alertes se suivent et se ressemblent malheureusement concernant l’état du commerce de centre-ville à Montpellier après la publication d’une étude de la Faduc ».

Pour l’opposant montpelliérain, la « Municipalité reste toujours sourde aux alertes réitérées des commerçants. » Pour le socialiste, rénover l’Écusson « ne saurait constituer une politique d’ensemble à laquelle se raccroche Philippe Saurel », tout comme de « dispendieux projets à 100-150 millions d’euros pour changer les pavés de la Place de la Comédie ne peut être une réponse à l’urgence immédiate. »

Annonce - Pub - Advertisement

Michaël Delafosse reproche au Maire de Montpellier de préférer « la communication pour mieux dissimuler l’absence d’un projet pensé, concerté, évalué. »

Face à ce constat, l’ancien adjoint au Maire d’Hélène Mandroux propose un plan d’action pour le centre-ville.

Il s’agirait dans un premier temps d’un « grand plan d’accessibilité facilitant tous les moyens de déplacement » pour mieux « connecter les quartiers, accessibilité des parkings avec des opérations commerciales régulières avec la CCI de type « parking gratuit » ».
S’ensuivrait alors, suite aux multiples actes des Gilets Jaunes de mettre en place un « dispositif d’aide spécifique » pour les commerçants, « comme l’exonération des redevances d’occupation des terrasses ou l’organisation d’évènements festifs exceptionnels ». Un point particulier serait aussi porté sur la propreté, « car personne ne peut se satisfaire de l’état de saleté chronique de l’Écusson qui nécessite une approche volontariste forte et immédiate. »
Pour le président du principal groupe d’opposition au conseil municipal : « la Ville et la Métropole semblent regarder les trains passer et doivent être proactives en refusant la construction de mètres carrés supplémentaires sur les nouvelles zones comme ODE qui ne peut pas devenir un nouvel Odysseum. » L’élu propose aussi « une stratégie de valorisation de l’Écusson s’appuyant sur une candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO, riche de l’histoire de la médecine à Montpellier, et menée en réelle concertation avec l’ensemble des habitants et forces vives de notre ville. »
Annonce - Pub - Advertisement