Les écologistes montpelliérains ont déployé ce lundi 28 janvier une banderole pour dénoncer un budget vélo qui serait de zéro euro pour 2019.

Rappel. C’était en conseil de Métropole le 21 décembre 2018 pour bien sortir de la “crise” du hashtag #JeSuisUnDesDeux, et de la mobilisation qui a suivi le 10 novembre 2018, Philippe Saurel adoptait un schéma d’organisation global des mobilités actives en Assemblée, et proposait 8 millions d’euros par an pour un projet cohérent et opérationnel. (À lire 51 pages avec photos du SDMA.)

L’épineuse question des kilométrages

Polémiques et question kilométrages : “nous avons créé 22 km de zone utilisable à vélo […] Il reste 2019 et 2020, on arrivera au minimum à plus de 25km de créés,” confiait Philippe Saurel à Émilie Bec pour le Midi-Libre. Précisions, et honnêteté du maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole qui utilise la notion de “zones utilisables” et non de pistes pour les nouvelles mobilités douces et actives, vélo compris. 5000 mètres par an pour compter large, pas vraiment une politique pour de nouveaux usages de la ville.

Y aurait-il une incompréhension des enjeux climatiques et des attentes des citoyens ? L’épineuse question des kilométrages laissait planer un doute. Aujourd’hui une ligne budgétaire difficilement identifiable, voire absente pour 2019, en donnerait la certitude. Mais la comptabilité publique étant plutôt complexe, elle réservera peut-être le jeudi 31 janvier 2019 de belles surprises, lors d’un conseil de métropole à suspense.

Pour Manu Reynaud porte-parole EELV, il n’y a pas de budget :ça se lit dans les chiffres, et ça se voit dans la rue.” Interview :