Jean Castex en Occitanie à Aumes, gel et urgence climatique, avril 2021 (©CDS)
Jean Castex en Occitanie à Aumes, gel et urgence climatique, avril 2021 (©CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

« En 5 ans, aucun jeune agriculteur héraultais n’a pu faire une récolte acceptable. Je vous passe l’énumération année par année mais entre le gel, la sécheresse, le coup de chaud… un jeune agriculteur héraultais n’a pas pu faire depuis 2017, une récolte normale, une récolte acceptable ». L’état des lieux est posé par Jérôme Despey, patron de la Chambre départementale d’agriculture. Jean Castex est venu, avec Julien Denormandie, son ministre de l’agriculture, pour apporter des « réponses concrètes. »

Il est 9h03. « Le cortège ne va vraiment pas tarder, fais-les démarrer pour la parcelle » telle est la consigne passée par les services de sécurité de Matignon. « Les » désigne la poignée de journalistes présents ce matin aux abords de la cave coopérative de Montagnac dans l’Hérault. Ces derniers sont donc invités à monter promptement dans les minibus qui doivent leur permettre de suivre la venue du Premier ministre, Jean Castex, avec le jeune ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, en terre héraultaise.

Après une visite au pas de charge, d’une vaste parcelle de vigne détruite par les récents coups de gel successifs, en présence du Député Philippe Huppé, et du Président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Jérôme Despey, les deux membres du gouvernement se sont rendus au sein même de la cave coopérative de la commune héraultaise, pour participer à une longue table ronde sur la situation, plus que critique, de l’agriculture et de la viticulture notamment en Occitanie, mais aussi au niveau national.

« Nous avons vécu un épisode de gel inédit, tant  par son ampleur et sa dureté, notamment dans la nuit du 7 au 8 avril dernier« , entame d’emblée Jérôme Despey, dès que le locataire de Matignon a posé le pied sur la terre héraultaise.

Comme il l’a rappelé la veille à la Présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, absente pour des raisons d’agenda ce matin, mais présente en fin de journée dans les Pyrénées-Orientales aux côtés du Premier ministre, Jérôme Despey martèle « qu’en 2021, aucun fruit à noyau (abricot, cerise, etc.) ne pourra être produit en Occitanie. C’est toute la filière qui est à terre et certains producteurs sont dans des situations extrêmement graves, financièrement, moralement et psychologiquement. » Une donnée qui fait froid dans le dos et qui fait réagir tant le Premier ministre et son ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie.

S’ensuit une visite au pas de charge de ladite parcelle. Les deux membres du gouvernement se montrent attentifs, empathiques, posent très peu de questions. Ils savent que dans les heures qui suivent, les annonces qu’ils feront devront être à la hauteur d’un pan de l’économie, aujourd’hui dévasté.

Les membres du gouvernement comme les journalistes, rejoignent ensuite la salle principale de la Coopérative viticole de Montagnac. Là, un aréopage d’élus attend patiemment l’arrivée du cortège ministériel. Le sénateur Jean Pierre Grand a fait le déplacement, tout comme les députés Coralie Dubost, Patricia Mirallès et Nicolas Démoulin notamment, ainsi que plusieurs maires des communes avoisinantes.

À peine assis dans l’immense salle où se tient la table ronde entre des producteurs locaux en plein désarroi, et les deux membres du gouvernement attentifs, l’ambiance à l’intérieur est comme la température à l’extérieur : fraîche. L’heure est grave. Les responsables des chambres et des syndicats professionnels ont adressé au ministère et par voie de presse, des demandes très précises. Tous espèrent être entendus. L’attente sera de courte durée.

« Le monde viticole est à terre, clairement. Il faut se dire les choses » entame, le visage fermé, Jean Castex. « On vient ici pour être dans le concret, pour faire des annonces précises. Nous ne sommes pas venus pour une simple visite. La situation est bien trop grave pour cela, » poursuit l’actuel locataire de Matignon.

Une enveloppe globale d’1 milliard d’euros

La gravité de la situation semble être bien perçue par le Premier ministre. En face de lui, les visages de certains responsables professionnels locaux se détendent. Ensuite, secteur d’activité par secteur d’activité, les responsables syndicaux locaux prennent la parole, les uns après les autres. Le but est clair : détailler auprès des deux visiteurs du jour, la situation factuelle dans leur profession sans fioriture. Du concret.

Attentif, Julien Denormandie prend énormément de notes, là où Jean Castex écoute et échange aussi avec Jacques Witkowski, Préfet de l’Hérault, présent à ses côtés. Une fois le tour de table terminé, le silence se fait. Puis, Jean Castex sort plusieurs petites fiches et récupère un micro. L’instant se veut solennel. Celui qui a succédé à Édouard Philippe à l’hôtel Matignon explique en quelques minutes, la liste des « annonces plus qu’exceptionnelles » qu’il est venu exposer aux élus, comme aux syndicalistes locaux. Jean Castex conclut son propos devant le parterre de personnalités en précisant que « soit dit en passant, cela représente une enveloppe globale d’1 milliard d’euros en tout. Il faut aussi que cela se sache. »

[VIDEO] Annonce complète de Jean Castex à Montagnac dans l’Hérault :

À l’issue de ces annonces chiffrées, la journée n’est pas terminée pour l’ex-maire de Prades et le ministre de l’Agriculture. Entouré par un adhérent des jeunes agriculteurs de l’Hérault et plusieurs parlementaires, Jérôme Despey, Président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault ne cache pas son soulagement après avoir entendu les propos du Premier ministre.

[VIDEO] Réactions de Jérôme Despey, Président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault et Secrétaire Général de la FNSEA :

Comme plusieurs autres députés héraultais tels que Patricia Mirallès et Nicolas Demoulin, Coralie Dubost, députée La République en Marche de la 3e circonscription, estime pour sa part que les annonces faites en fin de matinée par le Premier ministre constituent un « apport considérable visant à répondre à la situation exceptionnelle que traverse le monde agricole. »

[VIDEO] Interview de Coralie Dubost, Députée LaREM de l’Hérault :

 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Rugby : Pourtant favoris, La Rochelle a coulé face à Montpellier !

Dans une saison qui restera à plus d’un titre inédit, le Montpellier Rugby entamait ce samedi 8 mai, sous un soleil de plomb, un calendrier démentiel avec pas moins de...

Covid-19 : Diminution des indicateurs épidémiques en Occitanie

Près de 2,4 million de personnes ont à ce jour reçu au moins une dose de vaccin en Occitanie et plus de 700 000 personnes ont déjà bénéficié de la...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.