Le mouvement des "gilets jaunes" a prévu, samedi 17 novembre, plus de 700 blocages dans toute la France, notamment pour protester contre la hausse du prix des carburants.
Mais ce n'est pas seulement la hausse du prix des carburants qui est en cause, pour Stessy Seguin, membre de l'organisation du mouvement sur la région montpelliéraine, il ne faut pas réduire la mobilisation, "ce n'est pas que par rapport à l'essence, ce n'est pas que par rapport aux 80 km, c'est pour toutes les taxes, la CSG, ...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .