Mise à jour le samedi 8 septembre à 18h30

Samedi 8 septembre, les militants écologistes étaient mobilisés dans le monde entier pour réclamer la fin des énergies fossiles et lutter pour que les gouvernements saisissent l'urgence du dérèglement climatique à travers le mouvement  "Rise for climate" ou "Debout pour le climat" et la "Marche pour le climat".

Les rassemblements du 8 septembre, qui ont eu lieu un peu partout en France, sont le résultat de la concordance de deux événements politiques : l'un national, la démission du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, l'autre international, le Sommet Mondial sur l'action pour le Climat de San Francisco des 12 au 14 septembre 2018.

Les deux événements s'ils n'ont pas grand-chose à voir reposent sur un même constat, les politiques ne se sont pas pleinement saisies de l'urgence écologiste et de ses répercussions sociétales.



Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire et à regarder lemouvement.info. Nous ne sommes rattachés à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !


Je me connecte :