Le groupe montpelliérain d’Europe Écologie – les Verts, emmené par son porte-parole Manu Reynaud, lance depuis début juillet happening sur happening contre la nouvelle gare Montpellier Sud de France.

Pour les écologistes la nouvelle gare de Montpellier ne passe pas. Et bien que peu nombreux sur la métropole, ils ne sont pas à court d’idées pour médiatiser leur combat contre la gare.

Dès le 4 juillet : une classique conférence de presse, quelques jours avant la mise en service de la gare, afin de dénoncer « la facture qui plombera les futures finances de la Métropole » du futur quartier Cambacérès.

L’occasion pour les écologistes, Manu Reynaud, Coralie Mantion, co-secrétaire d’EELV Montpellier et Christian Dupraz, Vice-président de la commission Transports et Infrastructures de la région Occitanie, de déchirer après un court exposé, un billet géant du montant estimé de la somme que coûterait le futur quartier : 340 millions d’euros.

Plus originale : une  « contre-inauguration » pour la mise en service de la gare, samedi 8 juillet à 15h44 :

Là encore les écologistes sont à la manœuvre pour une « inauguration » costumée et pittoresque avec ses militants habillés en fantômes.

Deux semaines après, dimanche 22 juillet, les écologistes lance un « Quiz » pour « tester » ses connaissances sur la nouvelle gare.

Il passe à la vitesse supérieure le lendemain, lundi 23 juillet, avec le lancement d’une consultation auprès des usagers et des Montpelliérains sur la nouvelle gare Sud de France.

Hier, mercredi 25 juillet, Manu Reynaud présente une « preuve » par l’image avec le TGV de 6h44…

Si, les écologistes de Montpellier n’ont pas chômé pendant le mois de juillet pour dénoncer ce qu’ils appellent « un grand projet inutile », il est a présager que les écologistes ont peut-être trouvé là, leur nouveau cheval de bataille pour les prochaines municipales.

Manu Reynaud expliquait déjà dans nos colonnes en janvier dernier :  S’il y avait eu une liste écolo en 2014 à Montpellier, Philippe Saurel ne serait pas Maire de Montpellier. ». L’avenir lui donnera-t-il raison ? Affaire à suivre …