Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La gare controversée est entrée en service samedi 7 juillet, mais n’a toujours pas été « officiellement » inaugurée.

Tout commence jeudi 28 juin : le maire de Montpellier et Président de la Métropole, Philippe Saurel annonce sur Twitter l’annulation de son inauguration, pointant du doigt la région Occitanie.

Christian Dupraz, Vice-président de la commission Transports et Infrastructures, confirmera en conférence de presse le 4 juillet suivant, que la région Occitanie ne paiera pas pour la nouvelle gare : « tant qu’elle ne sert pas ».

Dans ce climat troublé, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, qui devait initialement inaugurer la gare le 5 juillet a naturellement préféré annuler sa venue pour d’officiels « problèmes d’agenda ».

VOIR AUSSI : la nouvelle gare de Montpellier cache-t-elle un montage financier pour la ville et la Métropole de Montpellier ?

Sans inauguration, le premier train TGV au départ de la gare Montpellier-Sud-de-France est parti à 6h41, samedi matin, sans tambours ni trompettes.

C’est que la « gare de Montpellier-Sud-de-France », isolée entre deux autoroutes à la périphérie sud de Montpellier, est pour l’instant uniquement desservie par une navette de bus.

Elle ne verra passer que huit trains par jour (2 TGV, 2 Ouigo et 4 Intercités), sur les 28 trains de voyageurs prévus et cela jusqu’à fin 2019 et l’achèvement de la seconde gare TGV à Nîmes/Manduel .

Une visite en solitaire de Philippe Saurel samedi 7 juillet

Le Maire-Président, s’est tout de même offert une visite intimiste du nouvel équipement ferroviaire samedi au matin, dans une déambulation solitaire quelque peu déconcertante à défaut d’inauguration.

Une « contre-inauguration » à 15h44 : « Montpellier Danse à la Gare Fantôme »

Les écologistes de Montpellier, la députée de l’Hérault (France insoumise), Muriel Ressiguier et des militants associatifs avaient de leur côté prévu une « contre-inauguration », accueillant gaiement les voyageurs nouvellement arrivés, en fantômes pour dénoncer ce qu’ils appellent : « une gabegie d’argent public ».

L’occasion aussi de voir conseillers et anciens conseillers régionaux plus unis à Montpellier qu’à Toulouse.

Lundi 9 juillet 2018 : Philippe Saurel dévoile/inaugure une sculpture installée sur le parvis Melvin Jones de la nouvelle gare

Une question demeure donc, à défaut d’inauguration officielle aurons-nous tout au long de l’été une multitude d’inaugurations officieuses… peut-être jusqu’en 2019/2021 et la pleine mise en service de la gare ?

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a commencé en Occitanie

Entre le mois de décembre et avril, la grippe touche en moyenne 2,5 millions de personnes chaque année. La vaccination contre la grippe saisonnière commence aujourd’hui et se déroulera jusqu’au...

Occitanie : Faut-il repenser la gestion forestière ?

Lors de la Commission permanente du vendredi 22 octobre, les élus présents ont adopté à l’unanimité une motion en faveur de la gestion forestière et de la filière bois. Alors...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES