En solidarité avec les migrant-e-s !  EUX-ELLES, C’EST NOUS !  RDV Samedi 14 juillet 12H30 Place Aristide Briand à Sète – Atelier banderoles et pique nique sous le kiosque à partir de 11H.

Le samedi 14 juillet, jour de la prise de la Bastille en 1789, appliquons la devise républicaine Liberté/Egalité/Fraternité et mobilisons-nous en marchant vers le CRA de Sète (15 Quai François Maillol) pour y prendre la place des migrant.e.s. qui y sont enfermé.e.s.

  • Nous exigeons la liberté pour les exilés enfermés.
  • Nous affirmons l’égalité entre tous les habitants du monde quel que soit leur lieu de naissance.
  • Nous appelons à la fraternité, à la sororité, à la solidarité.

Nous demandons

1 ) La suppression des CRA

Ces centres de rétention sont des prisons pour des individus, des familles entières et même des mineur.e.s dont le seul tort est d’être des migrant.e.s. Ils y sont enfermés jusqu’à 45 jours (la loi Asile et Immigration qui vient d’être votée,  prévoit de doubler cette durée). Ensuite, ils sont expulsés vers le pays d’Europe où leur demande d’asile a été initialement enregistrée (accord dit de Dublin), sans pour autant être assurés qu’elle soit acceptée, ou encore vers leur pays d’origine.

2) L’organisation de conditions d’accueil dignes et humaines

À travers tous les territoires, collectivement accueillir, aider et laisser circuler librement les réfugié.e.s, les passant.e.s, les voyageurs.ses, les migrant.e.s.

Ibrahim, ivoirien de vingt ans, la veille de sa déportation par l’administration française le mercredi 27 juin, du CRA de Sète à Abidjan : « Moi je suis d’accord avec la justice mais l’humanité d’abord ! « 

Remuons notre humanité, serrons-nous les coudes, ouvrons-les yeux sur ces zones d’enfermement d’étrangers sans-papiers, ces anti-chambres de l’expulsion que sont les CRA, agissons : exigeons leur fermeture. Exigeons que le budget consacré à terroriser et expulser soit utilisé pour accueillir et aider.

  • Nous ne voulons pas d’une fabrique nationale de la peur.
  • Nous ne voulons pas porter le costume barbelé de l’égoïsme national.
  • Des maisons pour les migrants, pas des prisons.

Appel national du collectif BIZI.

Organisateurs locaux : ExCRAdition Générale, Collectif Alternatiba-Thau, ATTAC Sète Bassin de Thau, Sète Terre d’Accueil (Les Rencontres Citoyennes, la Pastorale des Migrants, la Cimade, RESF, LDH, l’ACAT, les Bons Samaritains, Les Femmes du Soleil, Emmaüs, JRS Welcome Hérault, l’AEFP, Défense des Marins Abandonnés, les ADEP 34), Migrant.e.s Bienvenue 34.

Poster Marche 14 juillet