C’est sur le quai d’Alger que le collectif « une marina pour qui ? Pour quoi ? » avait donné rendez-vous le jeudi 17 mai, pour tenir sa conférence de presse. Un quai d’honneur pour Laura, Natan, Gabriel et tous les autres qui ont su construire une action citoyenne gagnante.
Pourtant, ils avaient subi quelques railleries et même « une forme de mépris de classe » comme l’exprime Gabriel, avec encore une légère blessure perceptible dans sa voix. Mais ce collectif a su rester vigilant et constant d...

Vous devez être connecté et abonné pour accéder à ce contenu.