La réponse du cabinet d’Emmanuel Macron à la demande de Muriel Ressiguier, députée de l’Hérault (La France insoumise) concernant la dissolution de la Ligue Du Midi, une lettre pleine de « promesses », mais qui reste ambiguë.

En effet, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur devrait comme exprimé dans le courrier daté du 2 mai 2018 : « procéder au suivi de la situation que vous décrivez et de son évolution pour examiner si les conditions juridiques sont réunies pour une éventuelle dissolution.« 

Pour rappel : Muriel Ressiguier avait interpellé, le Premier Ministre 

Pour lire la suite, vous devez être abonné.

Inscrivez-vous dès maintenant !