La réponse du cabinet d’Emmanuel Macron à la demande de Muriel Ressiguier, députée de l'Hérault (La France insoumise) concernant la dissolution de la Ligue Du Midi, une lettre pleine de "promesses", mais qui reste ambiguë.
En effet, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur devrait comme exprimé dans le courrier daté du 2 mai 2018 : "procéder au suivi de la situation que vous décrivez et de son évolution pour examiner si les conditions juridiques sont réunies pour une éventuelle dissolution."

...

Vous devez être connecté et abonné pour accéder à ce contenu.