AERS Inauguration plateforme logistique mutualisée à Vailhauquès (©JPV)
AERS Inauguration plateforme logistique mutualisée à Vailhauquès (©JPV)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Vailhauquès, au nord-ouest de Montpellier, un 14 décembre en Occitanie. L’AERS a inauguré sa plateforme logistique mutualisée, entre les associations du territoire héraultais, pour la distribution de produits de première nécessité. Un projet porté dans le cadre du Plan France Relance.

Pauvreté, exclusion, « l’État investit dans la fraternité » pour reprendre l’expression de Thierry Laurent, Secrétaire général de la préfecture de l’Hérault. Cette plateforme logistique a été financée à 80% par l’État soit 299.000€ sur les 344.000€.  Signé au printemps 2021, un contrat biennal lie l’AERS avec l’État, et permet à l’Association de louer l’entrepôt durant deux ans. Quant à l’avenir, « de nouveaux financements publics et privés seront nécessaires pour pérenniser ce dispositif, » explique Véronique Tirode, la directrice générale de l’Association d’Entraide et de Reclassement Social.

Cet entrepôt de 200 m2 situé au sein de l’Écoparc Bel Air, capable de recevoir 150 palettes est né grâce à l’AERS Montpellier qui a répondu à un appel à projets lancé en 2020 par l’État, dans le cadre du plan France Relance. Ainsi, les associations de l’Hérault qui interviennent auprès des populations précaires vont pouvoir s’approvisionner en biens et en produits non alimentaires de première nécessité.

« Ce qui nous réunit, ce sont nos fragilités » souligne Éric Pelisson, commissaire régional à la lutte contre la pauvreté de la préfecture d’Occitanie. Dans sa dimension sociale, le plan France Relance soutient des projets à hauteur de 100M€ au niveau national et 6,4 M€ à l’échelle de la région.  « La fraternité c’est ce qui fait le lien entre la liberté et l’égalité. Et c’est ce qui fait cette solidarité spontanée de chacun envers chacun, par le biais des associations« , au-delà de la solidarité institutionnelle comme « la sécurité sociale ou la redistribution fiscale, » note aussi Éric Pelisson.

[VIDEO] Interview Éric Pelisson, commissaire régional à la lutte contre la pauvreté de la préfecture d’Occitanie :

Association loi 1901, l’AERS a pour objet la création, la gestion et l’animation d’établissements et services destinés à l’accueil, l’hébergement et l’insertion des personnes en situation d’exclusion. L’AERS montre des engagements forts, basés sur des valeurs humanistes au service de publics fragilisés à cause d’une grande précarité, d’un passé carcéral ou de la maladie.

La création de la PLM (Plateforme Logistique Mutualisée) s’est faite en partenariat avec l’Agence du Don en Nature. Romain Canler, son directeur général est conscient de sa mission sociale à grande échelle « on collecte 10 millions d’unités de produits chaque année, auprès de 150 à 200 entreprises, et ça représente une valeur marchande d’un peu plus de 50M€. » Et il en est convaincu : « ce genre d’initiatives libèrent un écosystème vertueux qui se met en place à travers l’action des pouvoirs publics et des associations, mais aussi avec les donateurs privés et les entreprises, motivés par la proximité d’une PLM sur leur territoire. »

L’AERS compte bien réussir cet objectif dans l’Hérault, et permettre à des associations caritatives de ne plus renoncer pour faute de stockage ou de logistique à différentes quantités de produits indispensables pour réussir à venir en aide aux populations en situation de précarité.

[VIDEO] Interview Véronique Tirode, la directrice générale de l’AERS :

À cette occasion, Gérard Christol, Président de l’AERS, et Véronique Tirode se sont vu remettre des mains de Jean-Louis Bancel et Bernard Saguy, le prix de l’inspiration de la Fondation Crédit Coopératif. Une récompense qui soutient des projets d’intérêt général répondant à des besoins locaux.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram