Illustration (© EELV Montpellier)

RÉACTION AUX EXPULSIONS DES BIDONVILLES

Depuis plusieurs jours, le préfet de l’Hérault procède à des expulsions de bidonvilles à Montpellier (Mas du Rouge, Zénith 2).

Nous sommes consterné.es par la méthode choisie. Rien ne justifie cette expulsion violente de nombreuses familles. Elle ne règle en rien la question des zones d’habitat insalubre. Elle précarise encore davantage les familles. Elle remet en cause la scolarisation des enfants. Elle réduit à néant tout le travail des associations mené depuis de nombreuses années.

Prendre en charge l’enjeu de la résorption des bidonvilles implique de favoriser l’insertion des familles en leur proposant des logements dignes grâce au recours à l’habitat intercalaire comme l’a entrepris la ville avec les habitant.es du squat des Beaux-Arts.

L’attitude du Préfet ne fait que déplacer les problèmes et ne règle rien. De plus, nous regrettons que des animaux aient été écrasés lors du premier démantèlement du camp du Mas rouge organisé par la Préfecture.

Nous l’appelons donc à stopper les expulsions et à laisser le temps aux associations et à la Ville d’accompagner dignement la résorption de ces zones avec pour objectif premier d’insérer durablement leurs habitant.es dans notre société.

Manu REYNAUD et Coralie MANTION
pour les élu.es
« Choisir l’écologie pour Montpellier »

Partager l'article :