Jean-Paul Fournier en visite dans les écoles de la Ville (© Nîmes)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La rentrée a réuni les quelque 12 600 élèves nîmois pour amorcer une nouvelle année scolaire.

Outre l’obligation du port du masque pour les élèves en école élémentaire dans les espaces  intérieurs et la désinfection quotidienne des locaux, un protocole sanitaire classé niveau 2 (sur 4) est appliqué dans l’ensemble des établissements scolaires. Le protocole sanitaire prévoit ainsi la fermeture d’une classe pour une période de sept jours, dès le premier cas détecté, avec poursuite des apprentissages à distance.

Pour accompagner la rentrée, la Ville a fait le choix de remplacer les pupitres doubles par 1 240 pupitres simples. De leur côté, les 540 distributeurs essuie-mains tissu des écoles ont été remplacés par des essuie-mains à  usage unique. Toutes les classes sont équipées d’un distributeur de gel hydro-alcoolique. Le coût global de ces deux mesures est évalué à 310 000 € à l’année.

L’éducation, nécessaire priorité

Depuis 2017, les classes de CP et CE1 dans les réseaux d’éducation prioritaires et les classes  renforcées sont limitées à 14 élèves. Cette année, le dispositif se déploie pour les classes de grande  section de maternelle, « un coût global de 715 000 € pour la collectivité », précise Véronique Gardeur-Bancel, adjointe déléguée à l’éducation et à la réussite éducative.

En parallèle, la Ville de Nîmes, en collaboration avec la CAF, la MSA du Gard et le  Directeur Académique des Services de l’Education Nationale a lancé une opération de lutte  contre la déscolarisation dans l’enseignement du premier degré et envoyé un courrier aux 685  familles ainsi identifiées leur demandant de se mettre en conformité avec la réglementation.  Selon les services de la Ville, ces travaux ont abouti à la régularisation de  443 situations, dont 45 reprises de scolarité en 2021.

Un « Plan de réadaptation climatique » étalé jusqu’en 2032

Identifiée zone la plus chaude de France, le territoire doit encore rattraper son retard. Au mois de novembre, les premières expérimentations devraient débuter avec les plantations d’espèces méditerranéennes, mais aussi la désimperméabilisation des sols, la ventilation  nocturne pour faire baisser la température la nuit, l’ombre portée et la cour oasis.

L’école Léo Rousson sera la première à s’intégrer au « Plan de réadaptation climatique », avec  des cours en lien direct avec la nature. Pendant la durée des travaux, les élèves de maternelle seront accueillis temporairement à l’École élémentaire Émile Gauzy. Les classes élémentaires seront quant à  elles délocalisées au Mas Boulbon.

De nombreux travaux ont aussi été réalisés dans les écoles de la Ville. « Cet été, la Ville a réalisé des travaux à hauteur de 828 000 € pour améliorer encore les bâtiments dans lesquels les jeunes Nîmois étudient », explique Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes. « En 2021, elle aura dégagé une enveloppe  de 39 M€ au secteur scolaire, soit le 2e budget de la collectivité. C’est une volonté forte de la  Ville d’investir sur la jeunesse, notre richesse future ».

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Pays de l’Or : Ouverture du Parc Industries Or Méditerranée, « nous sommes entrés dans la cours des grands »

[VIDEO] Le Parc Industries Or Méditerranée (PIOM) poursuit sa sortie de terre. Le PIOM accueille déjà les salariés de l’entreprise MG Développement et accueillera prochainement (début octobre) ceux de la...

[VIDEO] Castelnau-le-Lez : Sophie Cluzel au Centre de rééducation et d’insertion professionnelle, pour « faire bouger les lignes »

[VIDEO] Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, s’est rendue jeudi à Castelnau-le-Lez, dans le cadre du plan France Relance. Alors que le nombre de...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES