Séance publique du Conseil Départemental de l'Hérault (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Pour la dernière séance publique du Conseil Départemental de l’Hérault avant la pause estivale, les élus du territoire ont eu à voter plusieurs dossiers majeurs. Compte-rendu.

« Je remercie les élus présents de l’être ce matin pour une séance publique importante et assez « budgétaire », si je puis dire ». C’est par ces mots que Kléber Mesquida, Président du Département de l’Hérault a ouvert la session de ce vendredi 23 juillet. C’est peu de le dire. Le compte de gestion 2020, le compte administratif 2020 et les comptes administratifs par secteurs d’activités étaient à l’ordre du jour, ce matin.

Très concis dans ses propos devant un parterre d’élus attentifs, le Président Kléber Mesquida a rappelé que « le Département avait adopté au printemps une aide exceptionnelle de 5 millions d’euros suite au coup de gel » qui avait touché les agriculteurs, arboriculteurs et viticulteurs locaux au printemps dernier. « Il s’agit là de lancer un signal, une bouée de sauvetage pour venir en aide à des gens qui ont tout perdu, ou quasiment tout, du jour au lendemain », a expliqué le Président.

Avant d’entamer la présentation du Compte Administratif pour le territoire, le Président Mesquida a indiqué que plusieurs droits de préemption ont été effectués par le Département de l’Hérault notamment sur les communes de Capestang, de Murviel-lès-Montpellier, et de Vic-la-Gardiole, entre le 10 mai et le 19 juillet 2021.

Un compte administratif adopté sans difficulté.

Après une année 2020 marquée par une crise sanitaire planétaire sans précédent, Kléber Mesquida présentait à l’ensemble des élus et notamment ceux élus juste au début de l’été (liste des nouveaux Vice-présidents en fin d’article NDLR) le compte administratif 2020 complet.

« Le compte administratif que je vous présente ce matin, s’élève à 1,257 milliard d’euros sur notre Département », a entamé le Président Mesquida. Soucieux d’être le plus clair et le plus transparent possible, Kléber Mesquida a ensuite minutieusement détaillé lui-même chaque partie du diaporama présenté aux élus face à lui sur un écran géant.

Le compte administratif, fraîchement présenté ce jour, inclut 760 millions d’euros pour les dépenses à caractère social dont 280 millions d’euros pour les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) dans l’Hérault. Les dépenses du personnel se chiffrent à 230,4 millions d’euros, tandis que les charges générales sont estimées à 71,3 millions d’euros sur l’exercice 2020. Les intérêts de la dette sont, eux, estimés à 10,5 millions d’euros.

Dans le détail, les recettes de fonctionnement s’élèvent à 1,366 milliard d’euros. Cela inclut notamment 1,007 milliard de reversements de fiscalité (dont la dernière année civile pour la Taxe sur le Foncier Bâti pour un montant de 318,5 millions d’euros), mais également 62,7 millions d’euros de recettes propres.

Les dépenses d’investissements s’élèvent, au total, à 281 millions d’euros dont 53,8 millions d’euros pour les subventions d’équipements existants et 127,7 millions d’euros pour les travaux sur l’ensemble du territoire départemental. Par ailleurs, sur l’exercice 2020, les acquisitions de biens et les immobilisations financières se chiffrent à 37 millions d’euros.

Concernant le fonctionnement de l’institution, Kléber Mesquida a tenu à rappeler que pas moins de 5463 agents du département, dont 693 assistants familiaux, travaillent pour la collectivité, à ce jour. Concernant les moyens institutionnels, les moyens financiers représentent 128,5 millions d’euros, tandis que les moyens humains s’élèvent, eux, à 234,4 millions d’euros. Enfin, les moyens généraux représentent 57,4 millions d’euros. Revenant l’espace d’un instant sur les actions menées par la collectivité face à la crise de la Covid, le Président Mesquida a précisé que « plus de 6,5 millions de masques ont été achetés » par le Département au cours de l’année 2020.

À ce jour, la capacité de désendettement du Département inscrite au Budget primitif 2021 est de 14,3 ans.

« Être dans l’exécutif en ce moment est un rôle compliqué et parfois franchement ingrat, car il faut faire des choix compliqués. Nous en faisons. Nous travaillons au mieux au quotidien et nous recevons de multiples sollicitations pour différents projets. Le plus dur c’est de faire des choix. Nous nous devons d’en faire », a notamment expliqué Kléber Mesquida.

Après une minutieuse présentation, le Président Mesquida a conclu en rappelant qu’en 2015 l’épargne brute du Département était de 117,4 millions d’euros, tandis que celle-ci s’élève à 108 millions d’euros sur l’exercice 2020.

Kléber Mesquida a conclu son propos en revenant de façon sibylline sur un tract publié par des élus du Rassemblement national, lors de la récente campagne électorale pour les Cantonales dans l’Hérault. « Écrire que le Conseil départemental de l’Hérault est actuellement endetté et mal géré, c’est déplacé voir infondé. Alors, je le redis ce matin : le Conseil Départemental a toujours capacité à rembourser la dette qui est la sienne actuellement et a toujours la capacité, sans souci, à redresser la barre et à améliorer la situation financière qui est la sienne ». 

Quelques minutes après cette longue présentation, Pierre Bouldoire, 1e Vice-Président du Département a fait voter, sans difficulté, le compte administratif détaillé par Kléber Mesquida, absent de l’hémicycle pour des raisons juridiques d’usage au moment du vote.

Liste des Vice-présidents Départements de l’Hérault :

  • M. Pierre Bouldoire, 1er vice-président délégué aux Solidarités territoriales – transition numérique et innovation ;
  • Mme Claudine Vassas-Mejri, vice-présidente déléguée à l’Insertion et à l’Économie Solidaire ;
  • M. Philippe Vidal, vice-président délégué à l’Aménagement du territoire ;
  • Mme Patricia Weber, vice-présidente déléguée à la Solidarité aux personnes et à l’Autonomie ;
  • M.Christophe Morgo, vice-président délégué à l’Environnement ;
  • Mme Marie-Pierre Pons, vice-présidente déléguée à la Culture ;
  • M. Vincent Gaudy, vice-président délégué au Logement social et à la politique foncière ;
  • Mme Gabrielle Henry, vice-présidente déléguée aux Relations extérieures ;
  • M. Yvon Pellet, vice-président délégué à l’Economie agricole et à l’Aménagement rural ;
  • Mme Nicole Morere, vice-présidente déléguée à l’Administration générale et moyens ;
  • M. Jean-Louis Gely, vice-président délégué au Tourisme et à l’Economie ;
  • Mme Marie Passieux, vice-présidente déléguée aux Sports et aux Loisirs ;
  • M.Jacques Rigaud, vice-président délégué au Patrimoine départemental et aux Moyens opérationnels ;
  • Mme Véronique Calueba, vice-présidente déléguée aux Solidarités enfance et famille ;
  • M. Renaud Calvat, vice-président délégué à l’Education et aux Collèges.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Pays de l’Or : Ouverture du Parc Industries Or Méditerranée, « nous sommes entrés dans la cours des grands »

[VIDEO] Le Parc Industries Or Méditerranée (PIOM) poursuit sa sortie de terre. Le PIOM accueille déjà les salariés de l’entreprise MG Développement et accueillera prochainement (début octobre) ceux de la...

[VIDEO] Castelnau-le-Lez : Sophie Cluzel au Centre de rééducation et d’insertion professionnelle, pour « faire bouger les lignes »

[VIDEO] Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, s’est rendue jeudi à Castelnau-le-Lez, dans le cadre du plan France Relance. Alors que le nombre de...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES