Conseil communautaire (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Pour le dernier Conseil communautaire du Pays de Lunel avant la pause estivale, plusieurs dizaines d’affaires étaient à l’ordre du jour de la réunion présidée par Pierre Soujol, Maire de Lunel depuis un peu plus d’un an.

La réunion a commencé par une bonne nouvelle que l’édile de Lunel a lui-même annoncée. « Le centre de vaccination de Lunel restera ouvert cet été. C’est une décision prise en accord avec l’Agence Régionale de Santé d’Occitanie (ARS) ». Pour un début de conseil, dur de fournir annonce plus utile pour tous les habitants de Lunel et du territoire. Il sera possible de se faire vacciner et de prendre rendez-vous pour cela durant tout l’été.

Par la suite, de très nombreuses affaires étaient prévues. À commencer par le rapport d’activités de l’année 2020 sur l’ensemble du territoire. D’emblée, Pierre Soujol rappelle que les chiffres qu’il va présenter à ses collègues élus, « ne peuvent pas être comparées aux années précédentes, vu la situation sanitaire et l’année économiquement compliquée qu’a été 2020« . Toutefois, le patron du Pays de Lunel tient à souligner que « la collectivité a été constamment présentée au soutien économique sur le territoire » et que « cette année a aussi marqué le lancement d’un nouveau projet de territoire« . Dans les faits, les dépenses réelles de fonctionnement ont augmenté l’an dernier de 0,4% et les recettes, de 0,7%.

Des « ajustements de crédits » nécessaires

Quelques instants plus tard, alors que le Conseil se poursuit, avec différentes interventions de la part de l’élu Rassemblement national de Lunel, et candidat malheureux aux élections départementales, Claude Chabert, la collectivité évoque la question sensible des finances.

Loin de modifier en profondeur le budget de l’intercommunalité, les élus ont ainsi pu procéder, juste avant l’été, à « différents ajustements de crédits » comme l’a lui-même expliqué le responsable des finances au sein de la Communauté de Communes du Pays de Lunel (CCPL). Ces « ajustements » interviennent notamment pour la Zone d’Activités Economiques (ZAE) des Termes ainsi que sur le grand pôle œnotouristique de la CCPL.

Par la suite, après l’adoption en début d’année 2020 de la convention de liquidation du Syndicat Intercommunal d’Assainissement des Terres de l’Etang de l’Or (SIATEO), les résultats de clôture issus de la dissolution dudit SIATEO ont été affectés au budget principal 2021 de la CCPL par vote hier soir lors du Conseil communautaire.

Les élus se sont ensuite penchés sur la question des déchets et de leur tri au quotidien pour les habitants de la communauté de communes. Plusieurs points dans ce domaine ont été abordés et notamment le contenu du rapport annuel sur le Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés.

Le rapport annuel pour 2020 sur le prix et la qualité du service d’élimination des déchets a ainsi été présenté par Fabrice Fenoy, vice-président en charge de ces questions pour la CCPL. L’élu a insisté, lors de sa présentation, sur le fait que « la production des déchets a été clairement impactée par la crise sanitaire de la Covid« . Dans les faits, une baisse de 13% des tonnages en 2020, par rapport à l’année 2019.

Fabrice Fenoy, vice-président et rapporteur des dossiers concernant les déchets, a ainsi détaillé au Conseil le détail du programme pour l’année 2020 avec notamment la mise en oeuvre minutieuse d’un suivi des utilisateurs de composteurs individuels sur tout le territoire de la CCPL ainsi que l’augmentation sensible des dons et des réemplois au sein des déchèteries de Lunel et Marsillargues. Fabrice Fenoy a profité de courts échanges entre plusieurs élus pour rappeler que l’année écoulée était une année particulière avec les confinements successifs et la situation économique compliquée sur le Lunellois comme dans tout le pays. L’élu a insisté sur le fait que dès 2021, il souhaite « continuer à travailler sur la baisse des déchets« . Le rapport pour 2020 de ce Programme Local très complet a été adopté sans difficulté.

À l’approche des vacances d’été, une mise à jour du règlement intérieur des accueils de loisirs du Pays de Lunel a été proposée puis adoptée par les élus présents. À compter du 1er septembre 2021, les règles de réservation au sein de ces centres évoluent. Il sera désormais possible de réserver jusqu’à 12h, la veille du jour souhaité. Si ce délai est dépassé, les réservations effectuées seront à payer, sauf sur présentation dans des délais respectables d’un justificatif médical daté et signé. Dès cette même rentrée, les familles ne pourront pas procéder d’elles-mêmes à des annulations ni des modifications à leur guise. Par ailleurs, le règlement intérieur sera dès le mois de septembre prochain, complété d’une annexe officielle, détaillant les modalités et les règles du service d’accueil des enfants à besoins éducatifs particuliers.

Tout comme sa population, la communauté de communes du Pays de Lunel va s’agrandir et notamment son siège administratif.

En effet, l’acquisition d’un local principal de 326,15 mètres carrés, situés au rez-de-chaussée et de 68 mètres carrés d’un local annexe au même endroit au sein de l’ensemble immobilier Batiland a été approuvée par le Conseil ce vendredi soir. Le prix d’acquisition par la CCPL a été fixé à 220 000 euros hors taxes, hors frais d’actes juridiques et notariés.

Parmi les derniers sujets évoqués lors de ce Conseil communautaire, un partenariat avec Action Logement a également été mis en place de façon concrète. Soucieux de redynamiser le centre-ville de Lunel, le Maire de la Commune, qui est aussi le Président de la CCPL, Pierre Soujol, avait signé en décembre dernier une convention de renouvellement urbain pour les années à venir. Cette convention qui s’étend de ce lundi 5 juillet jusqu’à la fin du mois de décembre 2022, vise notamment à favoriser sérieusement la remise au marché locatif de logements existants dans le périmètre défini dans l’Opération de Revitalisation du Territoire lunellois.

Une fois ladite convention signée, Action Logement, organisme reconnu d’utilité sociale au niveau national, s’engage officiellement à apporter, après étude minutieuse des dossiers présentés, les financements nécessaires aux opérations décidées et validées par les collectivités concernées. La finalité est de faciliter grandement la concrétisation des dites opérations.

Dans une terre où les manades sont nombreuses et les taureaux le sont tout autant, la mise en place du Plan Camargue par la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et sa Présidente, Carole Delga, avait été vue d’un bon oeil par les éleveurs concernés en terre lunelloise.

Soucieuse de rester au soutien des manadiers et des éleveurs de taureaux présents sur son territoire comme elle l’a déjà fait avec 9 manadiers et 1 éleveur de chevaux, la CCPL réaffirme son soutien à ce secteur d’activité incontournable dans cette partie de l’Hérault. Les élus ont ainsi décidé ce vendredi 2 juillet, de valider la participation de la Communauté de Communes du Pays de Lunel (CCPL) au dispositif Plan Camargue pour cette année à hauteur de 1500 euros par manadier et 500 euros par éleveur de chevaux de Camargue.

Ces aides seront attribuées, après un examen minutieux de chaque demande par les services techniques de la Région, aux exploitants qui en ont préalablement fait la demande officiellement, via la plateforme du Hub Entreprendre de la grande région. Tous les dépôts de dossiers se font en ligne. Aucun ne peut se faire en papier. Pour les manadiers de taureaux, seule la race « Di Biou » est prise en compte dans ce plan Camargue 2021.

Le pays de Lunel en quelques chiffres :

  • 14 communes ;
  • 51 123 habitants (429 nouveaux habitants, en plus par rapport à 2019) ;
  • 5500 entreprises ;
  • 12 600 emplois ;
  • 360 exploitations agricoles ;
  • 140 domaines viticoles ;
  • 1 Pôle d’échanges Multimodal inauguré en septembre dernier.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Sète : Végétalisation participative, demandez le guide !

Végétalisation participative : un guide pour accompagner les habitants. Ça se passe à Sète. Débroussailler, nettoyer, planter, ce ne sont pas les seules missions du service Jardins et paysage de...

Variant Omicron : 13 cas suspects en France

13 cas suspects de contamination au variant Omicron de la COVID-19 ont été détectés en France. Selon Gabriel Attal en conférence de presse ce mercredi : « il y a actuellement...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES