© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le reste est en miettes ! Et avec ça, ils voudraient liquider nos libertés. Réprimer à tout va et détruire nos retraites !  L’heure est à la mobilisation pour les bloquer !

L’immense majorité de la population, s’est abstenue hier lors du 1er tour des élections régionales et départementales : 2  électeurs sur 3 ne se sont pas déplacés pour aller voter, et c’est chez les jeunes que ce désintérêt pour le vote a été le  plus fort.

Tous les partis qui se sont agités dans la dernière période pour obtenir une représentativité dans ces conseils  départementaux ou régionaux ont fait des scores historiquement bas.

Voici les chiffres dont les médias ne parlent que très peu :   Abstention passe de 47.7 à 62.7 points (moins 650 000 votants) ; le parti présidentiel LREM fait 130 000 voix (8.7%  des votants, 3.3% des inscrits) ; le PS (Delga+Saurel) passe de 603 000 en 2015 à 597 000 (14.7% des inscrits) en  2021 ; le RN passe de 653 000 à 341 000 (8.4% des inscrits) ; en 2015, ELLV/FG faisait 210 000, en 2021, deux  listes : LFI obtient 76 000 (1.9% des inscrits) et EELV 133 000 (3.3% des inscrits) ; en 2015 LR/UDI faisait 387 000,  ils en font 184 000 en 2021 (4.5% des inscrits).

Retour de la droite ? Résistance de la « gauche de gouvernement » ? Non : ils sont tous rejetés !

Il faut bien le dire : c’est le dégagisme qui s’est exprimé dans cette abstention historiquement haute. Les ministres du  gouvernement Macron, les Dupont Moretti, les Darmanin… qui s’étaient tous rendus sur le « terrain » pour faire  triompher LREM… sont revenus en piteux état, la rançon d’une gloire tant espérée. Mais ils disent : c’est la faute du  Covid qui n’a pas permis une réelle campagne…

C’est bien le rejet immense des partis et de la politique du gouvernement qui s’est traduit dans ces élections. En revanche, la colère est bien là, chez les salariés, les jeunes, les retraités.

Elle s’exprime tous les jours dans ces dizaines de bagarres qui éclatent partout dans tout le pays, car par tous les bouts,  nos conquêtes sociales sont attaquées : il ne doit plus rien rester des acquis de 36 et de 45 pour ceux qui dirigent : réforme assurance chômage, destruction de l’école publique, de l’hôpital, du statut de la fonction publique,  licenciements en masse… Sans parler des lois liberticides : sécurité globale, séparatisme, fichage des militants et de  la répression qui s’abat sur les jeunes en particulier (ceux qui ont osé danser sur les pelouses des invalides en ont été  délogés sans ménagement alors que « Manu » permettait aux cols blancs de regarder jusqu’à la fin le match Roland Garros).

A ce titre, bien malvenus sont les commentaires culpabilisant les abstentionnistes et la jeunesse. Commentaires venant  bien souvent de responsables qui n’ont pas dit un mot ni levé leur petit doigt face à la vague de textes liberticides, de  répression sanglante, depuis les Gilets Jaunes jusqu’à la répression de la jeunesse qui cherche à vivre un peu !

Alors que Macron entend poursuivre jusqu’au bout sa mission et que refait surface la destruction des retraites, nous  l’affirmons : l’heure est donc à la résistance, à l’organisation pour préparer et aider aux mobilisations par en bas !

Nous invitons les travailleurs, les jeunes et les militants attachés aux conquêtes sociales et démocratiques à s’abonner  à Informations Ouvrières, tribune libre de la lutte de classe.

Parti Ouvrier Indépendant
Comité de Montpellier

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Béziers Agglomération : Les « Mardis aux Arènes » continuent tout l’été

Après un premier rendez-vous réussi, les « Mardis aux Arènes » continuent tout l’été. Mardi dernier, plus de 600 personnes se sont donné rendez-vous aux Arènes, pour un total de 1800 tickets...

Covid-19 : Déclenchement du plan blanc dans les établissements de santé d’Occitanie

Face à la reprise de l’épidémie, l’Agence régionale de santé (ARS) a décidé de demander aux établissements de santé publics et privés  de déclencher leur plan blanc, un dispositif exceptionnel...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES