Acte XIV et mobilisation des gilets jaunes à Montpellier : « Manipulez Nous Mieux ! » « On en a Gros »

À Montpellier, les gilets jaunes se sont donné rendez-vous ce samedi sur la Comédie.

Contrairement à la semaine dernière, la « grande » manifestation régionale était surtout organisée dans la capitale gardoise.

En début d’après-midi, le rassemblement a commencé en musique, un pianiste gilet jaune égayant la mobilisation.

Annonce - Pub - Advertisement

Un acte XIV placé sous le signe de la sécurité.

Pour rassurer et protéger des commerces désertés, la chambre de commerce avait déployé plus de 130 surveillants, postés devant les pas de porte des commerçants du centre-ville de Montpellier.
Les 20.000 euros que coûtent ces surveillants seront réglés par la chambre de commerce. Les surveillants n’ont aucune mission de maintien de l’ordre.

Le préfet de l’Hérault a aussi pris, comme pour les actes précédant un arrêté préfectoral jusqu’à lundi 18 février 7h.

« Manipulez Nous Mieux ! » « On en a Gros »

Le cortège des gilets jaunes a pris la direction de la gare Saint-Roch aux alentours de 15 heures, avant de retourner rue de la Loge après un passage devant le Polygone pour une manifestation festive dans les rues de Montpellier.

Peu avant 16h, le cortège des gilets jaunes s’est positionné devant la Préfecture de l’Hérault avant de poursuivre vers le Boulevard Henri IV.

Une représentante de la Ligue des droits de l’homme en a alors profité pour rappeler les droits des gilets jaunes en garde à vue, avec un moyen mémo-technique, les « AMIS », avec « A » pour le droit de chacun à avoir un avocat, « M » pour le droit de voir un médecin pour faire constater des blessures lors de l’interpellation, « I » pour penser à prévenir un individu proche, garantie de représentation et « S » pour le droit de garder le silence et de ne pas signer le procès-verbal.

Vers 16h30, une partie des gilets jaunes est retournée devant la Préfecture de l’Hérault.

Au-delà de quelques provocations envers les forces de l’ordre à la marge, le cortège des gilets jaunes est resté pacifique faisant des va-et-vient de la Comédie à la Préfecture.

Vers 17 heures, une partie des manifestants s’est dispersée, les autres font face aux forces de l’ordre sur la Comédie.

L’acte XIV continue demain, pour l’anniversaire du mouvement

Dimanche, les gilets jaunes espèrent bien « cicatriser la relation entre les gilets jaunes et les citoyens », avec une manifestation déclarée et pacifique organisée par l’association Projet Citoyen 34 pour les trois mois du mouvement, avec un rassemblement prévu à partir de 13 h depuis l’Esplanade et en direction de l’hôtel de ville.

Le rond-point des Prés-d’Arènes devrait aussi fêter son « anniversaire » demain entre 11h et 17h, pour célébrer « dans la joie et la bonne humeur, la date anniversaire de nos 3 mois d’occupation ».

Annonce - Pub - Advertisement