© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Lors de la journée d’action de la fonction publique ce 15 juin, plus de 250 salarié es essentiellement issu-es de l’Action Sociale se sont rassemblé-es sur les pelouses du  Conseil Départemental pour faire entendre leurs revendications.

Mal traité-e-s du  COVID et oublié-e-s du Ségur avaient demandé une nouvelle fois à être reçu-es par le  président du Conseil Départemental. Cette demande est restée porte close, refus de  l’administration de recevoir une délégation syndicale et consigne donnée aux agents  de sécurité de fermer l’accès au bâtiment.

Ce refus a été très mal vécu par les professionnel-les qui ont su conserver tout  leur calme malgré cette provocation qui a surchauffé l’atmosphère d’une mobilisation  réussie. Cette attitude de l’administration et du président Mesquida amènera nos  syndicats à se mobiliser de nouveau pour être entendus et respectés.

Les salarié-es et agent-es de la Fonction Publique, de la Santé et de l’Action  Sociale ne sauraient se satisfaire de la réponse apportée par le directeur de cabinet de  Kléber Mesquida lorsque nous avons souhaité être reçus : « vos revendications ne  nous concernent pas, elles sont du seul ressort du Parlement ».

Cette réponse est inacceptable.

Monsieur Mesquida semble oublier qu’il est un  élu politique, qu’il est responsable de missions publiques et doit entendre les agent-es  qui les mettent en œuvre. Tout élu local se doit également de porter nos inquiétudes  légitimes auprès de ses pairs à Paris. Alors qu’il mène campagne pour sa réélection (et  qu’il exige des élu-es de sa majorité sortante et cadres de direction du Conseil  Départemental de se taire et se cacher de nous) et pendant que la maison brûle de  toute part, nous nous devons de lui rappeler quelle est notre réalité.

Les manifestant-es ont ensuite été retrouver leurs collègues du CHU. Comme  partout en France, la CGT se félicite de la mobilisation et appelle les personnels à  poursuivre la lutte afin que plus un-e seul-e salarié-e ne puisse se sentir oublié-e du  Ségur.

USD CGT 34

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Conseil Municipal du 26 juillet, « la rentrée qui s’annonce sera placée sous le signe de la protection des habitants »

Ce lundi 26 juillet 2021, 77 affaires étaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Montpellier, réuni en « présentiel », mais en jauge limitée et sans présence du...

Sète : Soirée hommage à Manitas de Plata, samedi 7 août

Le rendez-vous est fixé samedi 7 août au Théâtre de la Mer pour une soirée hommage à Manitas de Plat. Un belle soirée en perspective en compagnie du soliste, et...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.