Frontignan la Peyrade, visite des chantiers d'été (©JPV)
Frontignan la Peyrade, visite des chantiers d'été (©JPV)

Fin août, occasion lors d’une visite des chantiers d’été, et d’une conférence de presse de rentrée pour donner le tempo de la politique de la ville, « il faut rester optimiste et déterminé […] On continue à être une ville dynamique, ouverte et pleine de projets avant-gardistes, » explique Michel Arrouy, Maire de Frontignan la Peyrade.

Une visite dense entre les groupes scolaires Terres Blanches, Anatole-France, des Crozes, une visite qui comptait aussi le gymnase Soubrier, le club de tennis de la Peyrade et la salle omnisport Henri-Ferrari. Point d’orgue, la réfection du parvis du collège des deux pins et de la voie Maurice Clavel, élaboré avec la concertation des usagers et des riverains. Des travaux qui prennent en compte cette notion maintenant bien réelle de changement climatique, avec une zone de test d’un type d’enrobé perméable, sur le noyau central.

Pour Michel Arrouy, « cette rentrée s’annonce bien. » Le vote du budget devrait être avancé, « pour avoir un rythme de réalisations beaucoup plus important. » Autre ambition, une résidence universitaire sur la ville, « en partenariat avec des étudiants de la Sorbonne, » la réflexion est en cours. « Là aussi il faut avancer, » souligne le Maire de Frontignan.

Caroline Sune, déléguée aux sports et activités de pleine nature tient à rappeler que Frontignan a obtenu avec le « label ville active et sportive » avec deux lauriers. La conseillère précise qu’il y a peu de villes avec ce niveau de récompense, « ça a été une agréable surprise, et cela permet de mettre en place toute notre politique sportive, à travers l’éducation par le sport. »

[VIDEO] Alice Sandevoir, Directrice des services Techniques et Michel Arrouy, Maire de Frontignan la Peyrade :

En lien avec 20 ans de guerre et de présence américaine en Afghanistan qui se terminent, deux enfants afghans ont déjà été accueillis par la ville. « On agit à notre échelle, » lance Michel Arrouy. Frontignan oeuvre comme un diapason : produire une note de référence idéologique, pour trouver le meilleur accord possible sur le territoire, le département, la région.

Logement, éducation, « ce qui est important ce n’est pas tant d’accueillir, c’est l’accompagnement que l’on peut proposer aux familles […] Je préfère toujours le qualitatif au quantitatif. Vous savez, il y a 36.000 communes en France, donc tout le monde peut faire preuve de solidarité, » conclut le Maire de Frontignan la Peyrade.

Partager l'article :