© Occitanie Écologie
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Ce jeudi 6 mai, les écologistes proches de la majorité régionale lançaient « officiellement » « Occitanie écologie », en soutien à la candidature de Carole Delga aux élections régionales de juin prochain.

Menés par Agnès Langevine conseillère régionale issue d’EELV, José Bové, Frédérick Mathis, Loïc Blanc, Benjamin Assié ou encore Marie-Laure De Guardia, ils présentaient à Toulouse, le bilan de la majorité et ses projets pour l’avenir.

C’est tout sourire qu’Agnès Langevine a pu jouer le rôle de maître de cérémonie, ce jeudi matin, au côté de l’ancien eurodéputé José Bové, « je suis très heureuse que tu sois à nos côtés », « alors même qu’une nouvelle séquence s’ouvre avec les 50 ans du Larzac ».

« Nous avons un bilan reconnu en matière d’écologie« , « à présent il faut poursuivre le travail dans la future majorité », en somme la conseillère régionale veut garder le braquet, « rester dans l’écologie du faire ». Même son de cloche pour Aurélie Genolher, maire de Massillargues-Attuech dans le Gard et conseillère régionale issue d’EELV, « ce mandat a démontré avec de nouvelles politiques territoriales et un maillage précis, que l’échelon régional était pertinent pour agir au plus près des territoires ». Une position confirmée par Judith Carmona conseillère régionale des Pyrénées-Orientales, « nous avons montré une nouvelle méthode avec les élus et  l’ensemble des citoyens », « une manière de travailler qui est montée en puissance pendant le mandat ».

Un soutien à Carole Delga en opposition à la liste officiellement soutenue par EÉLV, imposé par la clarté pour Agnès Langevine, « la tambouille c’est pas mon truc », « on va poursuivre l’action loin des tambouilles ».

Choisir une « écologie des solutions » plutôt qu’une « écologie de positions »

Un pragmatisme soutenu par Frédérick Mathis, Président de la fondation des Écoles de la Transition Écologique (ETRE), « il faut se recentrer sur un nouveau triptyque, fin du monde, fin du mois et fin du moi ». Mais aussi par Loïc Blanc, issu de la coopérative Enercoop Midi-Pyrénées, en matière d’énergie renouvelable, il existe des « solutions protéiformes », pour « correspondre à chaque projet ».

Pour José Bové, le choix de soutenir la liste portée par Carole Delga, a tout du parfum de l’évidence, « la majorité de Delga, c’est un peu un système à l’allemande », elle a « construit quelque chose de nouveau sur un territoire qui a du sens », notamment par exemple, avec la question de « l’autonomie en protéines végétales » qui montre que « sur un territoire aussi différent, on est capable de mutualiser la production, de travailler ensemble ». Un soutien qui ne se traduira pas, pour autan par une place éligible, « je n’ai pas vocation à devenir conseiller régional », « je serai le dernier de la liste en Aveyron », « je ne pousse pas la liste, je la tire ».

Un soutien qui vise aussi à faire barrage au Rassemblement national, « au départ, mon soutien était à titre individuel, mais je suis content de me retrouver dans une équipe, un projet qui s’inscrit sur la durée, pas seulement une liste, mais inscription de l’écologie sur la durée, avec la vision de l’écologie pour tout le monde, qui se construit sur l’ensemble des territoires, qui répond au bien-être futur des habitants […] c’est la réponse politique au Front national ».

Surtout, pour cette figure de l’écologie politique qui ne fut jamais encartée chez Europe Écologie – Les Verts, les cinq prochaines années seront cruciales et celles du développement de la démocratie participative, « chiche au niveau d’un territoire comme ici », « nous pouvons construire la consultation démocratique de tous les gens », « chiche redonnons la parole aux citoyens ». L’ancien élu propose d’ores et déjà la mise en place de consultations locales pour venir accompagner la future politique régionale.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Conseil Municipal du 14 juin, Plan Pauvreté, Territoire Zéro Chômeur et Airbnb…

Ce lundi 14 juin 2021, 66 affaires étaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Montpellier, réuni en « présentiel ». Que faut-il en retenir ? Au sommaire des...

[VIDÉO] Régionales 2021 : L’Occitanie Populaire à Lunel, « on n’abandonne aucun territoire, aucune ville »

[VIDÉO] Ce dimanche matin, Nathalie Oziol, tête de liste Occitanie Populaire dans l’Hérault, Bruno Gagne colistier lunellois et Charles Menard co-porte-parole régional et tête de liste dans le Gard, organisaient...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES